BFM Patrimoine

CAC40: rebondit sur 1 plancher de 4750, statsUS paradoxales

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les indices boursiers européens repassent dans le vert (+0,15% en moyenne) après une baisse initiale de -1,5%: c'est normal, c'est mardi ! Cela fait 3 semaines que le scénario se répète: après la déception du lundi (qui s

(CercleFinance.com) - Les indices boursiers européens repassent dans le vert (+0,15% en moyenne) après une baisse initiale de -1,5%: c'est normal, c'est mardi !
Cela fait 3 semaines que le scénario se répète: après la déception du lundi (qui sanctionne l'absence d'avancée dans le dossier grec au cours du weekend), des 'rumeurs' -rassurantes mais invérifiables et vite démenties- se mettent à circuler le mardi et redonnent confiance aux acheteurs (ou permettent de prendre à contrepied les vendeurs).

Un article du Süddeutsche Zeitung' allègue que les Européens ont décidé de mettre en place un plan d'urgence dès vendredi pour éviter une panique bancaire en Grèce si le sommet 'de la dernière chance' de l'Eurogroupe se solde par un échec ce jeudi.

Le CAC40 revient de loin: il a inscrit un 'plus bas' à 4.749Pts (-1,6%) et il avance désormais d'environ +0,4% à 4.834 points: encore 0,3% de hausse et la barre des 100Pts de volatilité sera franchie.

'Alors que les investisseurs perdent patience sur les marchés financiers face à l'absence d'avancée quant aux négociations en cours, le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis a douché les espoirs de rapprochement des points de vue, selon les équipes de XTB France: il a en effet confié dans une interview au journal allemand Bild 'qu'Athènes ne soumettra pas de nouvelles propositions de réformes jeudi à l'occasion de la réunion des ministres des Finances de l'Eurozone'.

Alors que le CAC40 vient de combler le 'gap' des 4.767Pts, un repli vers 4.565 points est devenu une hypothèse crédible selon certains chartistes, .

Les intervenants ont également à l'esprit la réunion du comité de politique monétaire de la Fed, laquelle les incite à adopter une position prudente.

Sur le front des indicateurs macroéconomiques, l'indice ZEW du sentiment des investisseurs et analystes allemands est ressorti ce mois-ci à 31,5 points, soit un recul de 10,4 points en séquentiel. C'est bien inférieur aux prévisions des économistes, qui tablaient en moyenne sur 38,5 points.

De l'autre côté de l'Atlantique, les mises en chantier ont reculé de 11,1% en mai pour s'établir à 1.036.000, après 1.165.000 (chiffre révisé de 1.135.000) et contre une estimation d'environ 1,1 million. A contrario, et de façon assez paradoxale, le nombre de permis de construire a bondi de 11,8% à 1.275.000, contre un consensus de 1,1 million et après 1.140.000 (chiffre révisé de 1.143.000).

Wall Street pour l'instant ne fait pas d'étincelles avec un Dow Jones qui grappille +0,28% et un Nasdaq quasi stable (+0,08%): l'attentisme prédomine alors que la FED entame son FOMC (verdict demain à 20H).

S'agissant des valeurs, Air France-KLM décroche de 3,5% après avoir fait un point hier sur la mise en oeuvre du plan stratégique 'Perform' 2020 et décidé d'engager une procédure juridique en référé à l'encontre d'un syndicat de pilotes face au manque de progrès réalisés.

Dans le même temps, Kering, lanterne rouge du CAC 40, abandonne 1,6%. Credit Suisse a en effet dégradé son opinion de 'neutre' à 'sous-performance' et son objectif de cours de 170 à 140 euros.

Enfin, Engie (ex-GDF Suez) se replie de 0,7%. L'Etat français a annoncé qu'il comptait céder, en fonction des conditions de marché, jusqu'à 0,9% du capital du géant énergétique français sur une durée maximale de 3 mois.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance