BFM Patrimoine

Livret A: 298,5 milliards d'encours et toujours 4 milliards d'euros de perte chaque année

Depuis le début de l'année, 15 milliards d'euros ont été collectés sur le Livret A. Soit 40% de plus qu'entre janvier et août 2018. Un engouement tricolore qui s'inscrit dans la durée alors que ce placement fait perdre aux Français 4 milliards d'euros chaque année.

Le Livret A est définitivement l'un des produits d'épargne préférés des Français. En août, son rythme de collecte s'est avéré une nouvelle fois soutenu, selon des chiffres publiés lundi 23 septembre par la Caisse des dépôts.

Sa collecte nette constatée, c'est-à-dire celle des montants déposés par les épargnants moins leurs retraits, a atteint environ 1,7 milliard d'euros en août 2019, après une moisson de 1,4 milliard lors du mois précédent, selon ces chiffres provisoires. Résultat: son encours total approche désormais la barre symbolique des 300 milliards d'euros (298,5 milliards d’euros) à fin août 2019.

Le Livret A fait aussi mieux qu'au mois d'août 2018. Mois durant lequel il avait récolté 1,35 milliard d'euros. Il continue ainsi de vivre une année très dynamique en dépit d'un taux de rémunération à son plus bas niveau historique, à 0,75%. C'est pourtant bien-là que le bât blesse puisque, compte tenu de l'inflation et de son taux, le Livret A fait perdre aux épargnants français 4 milliards d'euros par an.

La bonne recette estivale du Livret A

Entre janvier et fin août, la collecte nette cumulée a atteint près de 15 milliards d'euros contre un peu plus de 11 milliards sur la même période en 2018."Cette bonne collecte estivale s'explique par le fait qu'en vacances, les ménages réalisent peu d'achats de biens durables. Les rencontres familiales sont, par ailleurs, l'occasion de cadeaux aux enfants qui peuvent prendre la forme de versements sur des Livrets A", a réagi dans un communiqué Philippe Crevel, le directeur général du Cercle de l'épargne, un cabinet d'études sur l'épargne et sa réglementation.

De son côté, son petit frère le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) a enregistré en août une collecte nette de 350 millions d'euros, en ralentissement par rapport aux 460 millions engrangés en juillet mais faisant un peu mieux que les 310 millions d'août 2018.

Livret A, LDDS... 18 milliards d'euros de collecte cumulée

Au total, la collecte nette réalisée en août par le Livret A et le LDDS réunis s'est ainsi élevée à un peu plus de deux milliards d'euros, contre environ 1,7 milliard l'an passé, et la collecte cumulée depuis janvier a représenté plus de 18 milliards d'euros, contre 13,5 milliards d'euros sur la même période en 2018. "Les ménages français continuent à affecter une grande partie de leurs gains de pouvoir d'achat à l'épargne de précaution. Le taux d'épargne reste à un niveau élevé, plus de 15 % du revenu disponible brut", ajoute Philippe Crevel.

Selon lui, "les incertitudes pesant sur la croissance, le contexte international et peut-être les pressions anticonsommation en lien avec le dérèglement climatique n'incitent pas à la consommation" et dans ce contexte, la collecte du Livret A devrait rester "positive dans les prochains mois", anticipe-t-il.L'encours total d'épargne stationnant sur ces deux produits atteignait fin août près de 410 milliards d'euros.

Julie Cohen-Heurton, avec AFP