BFM Patrimoine

Salariés: depuis hier vous travaillez pour vous

Le salarié français n'a que 23.692 euros net.

Le salarié français n'a que 23.692 euros net. - -

Cette année, le salarié français est libéré de ses obligations fiscales à partir du 28 juillet, selon l'étude de l'Institut Molinari. C'est deux jours de plus que l'an passé.

Que les Français se réjouissent, depuis hier, lundi 28 juillet, ils travaillent pour eux. L'institut économique Molinari a estimé, dans sa controversée étude annuelle, que le salarié français n'est libéré de ses obligations fiscales et sociales que depuis hier, soit 2 jours plus tard que l'an dernier.

Cet indicateur calcule combien de jours dans l'année, les salariés travaillent pour l'Etat, c'est-à-dire pour payer leurs impôts et cotisations. L'institut explique que, pour ce faire, il prend en compte les charges sociales patronales et salariales, l'impôt sur le revenu et la TVA ramené sur le salaire complet.

Ce calcul est légèrement simplifié. Il se base sur un cas, celui d’un célibataire sans enfants locataire de son logement. Par ailleurs, il considère que 35% du revenu disponible après prélèvements est consacré au loyer, et table sur un taux maximum de TVA.

Belgique, pays le plus taxé

Ce classement 2014 montre que le salaire brut des Français est parmi les plus élévés de l'Union européenne. Son employeur débourse 55.314 euros. Mais il est très fiscalisé, avec 31.622 euros de charges, impôt sur le revenu et TVA. En net, il ne lui reste plus que 23.692 euros, "ce qui le classe au 10e rang de pouvoir d'achat réel". Il est loin derrière le Luxembourgeois (34.824 euros), l'Anglais (30.630 euros) ou le Danois (30.146 euros).

Toutefois, la Belgique est le pays le plus pénalisé de l'Union européenne. Les prélèvements obligatoires y représentent 59,6% des salaires complets moyens (contre 57,17% en France et 45,27% pour l'Union européenne) et leur libération fiscale ne sera que le 6 août. En revanche, c'est à Chypre que les salariés ont été libérés le plus tôt, le 21 mars.

D. L.