BFM Patrimoine

Livret A : le relèvement du plafond dope la collecte

La collecte du livret A est censée servir au financement du logement social

La collecte du livret A est censée servir au financement du logement social - -

Les sommes récoltées via le livret A et le Livret de développement durable, tous deux défiscalisés, a battu un record au mois d’octobre, à 21,3 milliards d’euros. Ce qui signifie surtout que l’épargne privée est davantage drainée vers l’investissement public.

La collecte du livret A et Livret de développement durable bat des records. 21,3 milliards d'euros ont été collectés sur le seul mois d'octobre, un mois où la collecte est traditionnellement quasi-nulle. Le relèvement des plafonds a donc fonctionné.

Surtout, le gouvernement a ainsi réussi à détourner une partie de l'argent des banques. C'est un énorme bond en arrière.

Certains analystes n'hésitent pas à parler d'une nationalisation de l'épargne privée. Dans les faits en tous cas, l'Etat est bel et bien en train de détourner vers lui une partie de l'épargne bancaire. Tout l'enjeu est donc de savoir qui des banques ou de la Caisse des Dépôts en feront le meilleur usage.

Le but: financer le logement social et les PME

Officiellement, ce surplus de collecte doit permettre à la Caisse des dépôts de financer le logement social et les collectivités locales. Une autre partie reviendra à la Banque publique d'investissement pour financer les PME.

Toutes ces missions relèvent bien de la Caisse des dépôts, car même si ces livrets ont été conçus dans un but bien précis, aujourd'hui, depuis la loi de modernisation de l'économie, il n'y a plus vraiment de fléchage. Tout cet argent retombe ainsi dans le même panier, et peut être utilisé assez largement tant qu'il s'agit bien de missions de service public.

Certains emplois sont en revanche contestés. Beaucoup de professionnels de l'immobilier font par exemple valoir que le logement social n'est pas tant un problème d'argent que de terrains disponibles.

Caroline Morisseau