BFM Patrimoine

Les placements vont payer la hausse de l'allocation de rentrée scolaire

La hausse de l'ARS était une promesse de campagne de François Hollande

La hausse de l'ARS était une promesse de campagne de François Hollande - -

L'Allocation de rentrée scolaire versée ce mardi 21 août augmente de 25%. Cette revalorisation sera financée par la hausse de la CSG sur les revenus de placement et du patrimoine.

C'est ce mardi que l'Allocation de rentrée scolaire (ARS) doit être versée par les Caisses d'allocation familiale afin de contribuer aux dépenses liées à la rentrée.

Près de 3 millions de familles aux faibles ressources et 5 millions d'enfants de 6 à 18 ans sont concernés par l'ARS. Mais cette année, conformément à une promesse du candidat Hollande, celle-ci est revalorisée de 25% alors que la hausse, normalement, n'aurait pas dû dépasser 1%.

En revanche, le gouvernement n'a pas relevé le plafond de ressources en dessous duquel l'ARS est versée (23 000 euros annuels pour un enfant).

En pratique, l'ARS atteindra donc cette année 356,20 euros pour les 6-10 ans, 375,80 euros pour les 11-14 ans et 388,90 euros pour les 15-18 ans. En revanche, les parents d'étudiants ne peuvent pas prétendre à son versement.

Hausse de deux points de la CSG

Cette hausse de 25% devrait coûter 400 millions d'euros, et porter à 1,9 milliard le montant total de l'ARS. Le Collectif budgétaire voté en juillet a prévu un financement pour cette revalorisation: une hausse de deux points de la CSG pesant sur les revenus du patrimoine et des placements. Au total, les prélèvements sociaux sur ces revenus passent donc de 13,5% à 15,5%.

Pour 2013, le gouvernement réfléchit à une réforme plus vaste des aides aux familles. Une chose est certaine: le quotient familial va être revu dans le projet de loi de finances qui sera discuté cet automne. Les familles aisées devraient voir leur avantage fiscal rogné.

Patrick Coquidé