BFM Patrimoine

Jérôme Cahuzac veut taxer "ceux qui vivent à l'étranger"

Jérôme Cahuzac veut taxer les Français de l'étranger

Jérôme Cahuzac veut taxer les Français de l'étranger - -

Le ministre délégué au Budget veut taxer ceux qui décident de vivre à l'étranger afin de s’exonérer des obligations fiscales auprès de la France. Pour cela, il veut revoir les conventions fiscales

En pleine polémique sur l'exil fiscal, le gouvernement évoque à nouveau l'idée d'une taxe spéciale pour ceux qui quittent la France. Le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac a suggéré jeudi 20 décembre au Sénat que "la seule façon" d'éviter l'exil fiscal serait d'"éviter" que ceux qui décident de vivre à l'étranger "s'exonèrent par-là même des obligations fiscales" auprès de la France.

Interrogé par le député socialistes des Français de l'étranger Richard Yung lors des questions au gouvernement, le ministre a cité cette idée comme une "piste".

"Le Président de la République a suggéré que les conventions fiscales soient revues, je crois que c'est la seule façon d'éviter" l'expatriation pour raisons fiscales, a estimé Jérôme Cahuzac, sans citer les pays concernés comme la Belgique et la Suisse.

Nicolas Sarkozy avait proposé d'imposer les exilés fiscaux sur leur capital

Pendant la campagne présidentielle, en mars 2012, le président sortant Nicolas Sarkozy avait proposé d'imposer les exilés fiscaux sur leur capital, jugeant que la mesure pouvait rapporter 500 millions d'euros.

A l'époque, Jérôme Cahuzac, qui était président de la commission de Finances de l'Assemblée nationale, avait défendu l'idée d'une contribution des expatriés dont le revenu annuel était supérieur à 200 000 euros.

Diane Lacaze et AFP