BFM Patrimoine

Impôts : comment les foyers vont être mis à contribution

Les ménages vont devoir fournir un effort supplémentaire de 10 milliards d'euros.

Les ménages vont devoir fournir un effort supplémentaire de 10 milliards d'euros. - -

Pour atteindre l’objectif de réduction de déficit, François Hollande a chiffré à 30 milliards d'euros l’effort supplémentaire nécessaire. Un tiers de cette somme proviendra des ménages.
Reportage video Julien Migaud-Muller

Lors de son intervention télévisée, dimanche soir, François Hollande a annoncé qu’un effort supplémentaire pour réunir 30 milliards d’euros sera nécessaire pour boucler le budget 2013.

Un tiers proviendra d’économies réalisées par l’Etat, un autre sera prélevé auprès des entreprises. Les 10 milliards restants seront obtenus auprès des ménages. Le président n’a pas livré tous les détails. Malgré tout, se dessinent depuis plusieurs semaines les contours des principales rentrées fiscales sur les particuliers :

- Le maintien du gel du barème de l'impôt sur le revenu. Les deux premières tranches ne sont pas concernées par cette annonce, de façon à préserver les classes moyennes. Mais potentiellement, ce gel pourrait rapporter à l'Etat près de trois milliards d'euros par an.

- Autre source de rentrées fiscales : l'alignement de l'imposition des revenus du capital sur ceux du travail. Aujourd'hui, les revenus du capital bénéficient d’un prélèvement libératoire de 19 ou 24 %. Demain, ils seront taxés comme les autres types de revenus, en fonction du barème de l'impôt. Ce qui, pour les gros patrimoines, représente une hausse potentielle d'imposition de 19 à 45%.

Mais pour arriver à 10 milliards d'euros sur les ménages, les fiscalistes s'accordent à dire que le principal levier devra venir d'une hausse de la CSG et/ou de la TVA. En particulier du relèvement de certains taux réduits comme celui de la TVA sur la restauration.

Mathieu Jolivet