BFM Patrimoine

Signée d’un grand architecte français, cette villa cherche preneur

André Bruyère a dessiné cette demeure en 1968. Le propriétaire a fini de l'aménager en 2008. Neuf ans plus tard, il la vend pour 2,625 millions d'euros.

Il aura fallu 40 ans pour que cette demeure voit le jour. En 1968, un promoteur immobilier veut se faire construire une villa de rêve au cœur d'une oliveraie, au pied du massif des Alpilles au nord des Bouches-du-Rhône. Mais alors que dans ce coin de France, toutes les maisons respectent le style provençal, le promoteur obtient l'autorisation de construire une résidence contemporaine. Et fait appel à André Bruyère pour la lui dessiner. Cet architecte réputé a fait sienne cette devise: "la ligne droite est une insulte à l'intelligence humaine".

19 projets seront nécessaires avant que les deux hommes tombent d'accord. La construction débute donc en 1977. Mais faute de moyens financiers, le chantier est suspendu pendant 14 ans. L'aménagement de la demeure reprend en 1991 et ne sera finalement terminé qu'en 2008. Mort dix ans plus tôt, André Bruyère n'aura jamais eu l'occasion de voir son œuvre finie.

Le promoteur y a donc vécu moins de dix ans avant de se décider à la vendre. Une vente confiée à l'agence Architecture de collection. Pour sa directrice, Delphine Aboulker, "le prix (2,625 millions d'euros) est bien positionné quand on pense à la localisation mais également au travail de l'architecte".

Une voûte en béton

Cette villa de 440 mètres carrés de plain-pied comprend un impressionnant voile en béton de 980 mètres carrés. Un élément clé de la bâtisse qui lui donne un air de famille avec l'hôtel de la Caravelle à Saint-Anne en Guadeloupe (1963). Signé lui aussi d'André Bruyère, cet établissement est aujourd'hui propriété du Club Méditerranée. La voûte de cette villa a, elle, été réalisée sans coffrage, selon une technique spécifiquement mise au point pour ce chantier.

Située à 15 minutes en voiture de Saint-Rémy-de-Provence, cette demeure a été conçue "comme des maisons autour de la place du village", précise Delphine Aboulker. En effet, la partie principale comporte un espace de réception de 200 mètres carrés, une grande cuisine et une chambre. Elle est encadrée de trois appartements indépendants. La propriété, qui s'élève sur un terrain arboré de 11.372 mètres carrés, possède aussi un garage double, une piscine et une cave de 250 mètres carrés.

Diane Lacaze (texte) et Marion Nompain (vidéo)