BFM Patrimoine

Rénovation des Halles: la facture dépassera le milliard d'euros

La métamorphose du quartier des Halles a été engagée en 2001.

La métamorphose du quartier des Halles a été engagée en 2001. - -

Selon "Le Parisien", ce 21 juillet, le coût des travaux de réaménagement des Halles à Paris coûtera 14,4% plus cher que prévu. Le montant des travaux, taxes comprises, dépassera le milliard d'euros.

La réfection du quartier des Halles est l'un des chantiers majeurs du Grand Paris. La métamorphose du quartier, engagée en 2001 par Bertrand Delanoë, l'ancien maire PS, devrait coûter plus d'un milliard d'euros taxes comprises, soit 14,4% de plus que le montant prévu. C'est ce qu'annonce Le Parisien-Aujourd'hui en France, ce 21 juillet.

Le quotidien s'est procuré un document interne qui détaille, poste par poste, le dérapage du budget initial voté en 2010 par le conseil de Paris.

La plus grosse explosion de facture va à la remise aux normes des voieries souterraines, dont le coût dépasse de 69% le devis initial.

Le réaménagement du jardin flambe de 48%, et la Canopée, le toit de verre qui domine la partie extérieure des Halles bondit de 35%.

Sept chantiers en un

En dépit d'une enveloppe de 60 millions d'euros, provisionnée en 2010 pour faire face aux aléas du chantier, expliquer le quotidien, les "coûts connexes" s'envolent de 27%.

L'adjoint PS chargé de l'urbanisme, Jean-Louis Missika, met en avant un montant de travaux hors taxes de 918 millions d'euros, arguant que la Ville de Paris va récupérer la TVA.

Il explique au Parisien que le projet coûtera 600 millions d'euros aux Parisiens. Mais listant le nombre de chantiers contenu en un seul (pôle de transports, centre commercial, voiries, jardin, Canopée et équipements publics), il estime qu'il "n'y a pas de quoi monter aux rideaux".

Il justifie les surcoûts, comme celui de la Canopée. "Il a été décidé, et c'était plus sage", d'installer les pièces de verre les plus lourdes en dehors des heures d'ouverture. Cela a multiplié les chantiers de nuit", qui coûtent plus cher. Pour lui "d'autres chantiers de ce type dérapent beaucoup plus".

N.G.