BFM Patrimoine

Qui veut participer au financement d'une ville inspirée du Seigneur des Anneaux?

Dans la saga du Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien décrit avec forces détails la fière cité de Minas Tirith taillé dans la roche.

Dans la saga du Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien décrit avec forces détails la fière cité de Minas Tirith taillé dans la roche. - Wikimedia- CC

Le projet est insensé mais devrait plaire aux fans de Tolkien. Des architectes veulent récolter près de 2,6 milliards d'euros sur IndieGoGo pour bâtir la cité de Minas Tirith.

La ville de Minas Tirith existera-t-elle vraiment un jour? Cette fière cité taillée dans la roche, décrite avec force détails dans le chef d'œuvre de J.R.R. Tolkien et immortalisée dans la célèbre trilogie de Peter Jackson, pourrait voir le jour grâce aux fans de la saga d'heroïc fantasy.

Ces derniers sont en effet invités, sur le site de crowdfunding IndieGoGo, à mettre la main à la poche, en donnant entre 3 et 100.000 livres (de 4 à 140.000 euros) pour que le projet puisse devenir réalité. En récompense, les donateurs les plus modestes seront suivis sur Twitter, quant aux plus généreux, ils pourront prétendre au titre de seigneur des lieux !

"Changer la perception de la communauté et de l'architecture"

Qui sont ces mystérieux organisateurs ? Ces derniers se dépeignent sur IndieGoGo comme une simple "équipe ambitieuse d'amateurs de Tolkien, passionnée par l'idée de créer une belle et inspirante réplique de Minas Tirith, entièrement fonctionnelle". Leur objectif : "changer la perception de la communauté et de l'architecture ". Rien que ça ! Avis aux investisseurs en herbe, donc, l'incroyable future cité ne manquera pas, promettent-ils, de générer des recettes, principalement tirées du tourisme. Et aussi de l'immobilier, résidentiel et commercial, qui composera les murs de l'incroyable future cité.

Plus que… 2.599.950 000 d'euros

Mais quoi qu'il en soit, les participants ont intérêt à être nombreux : selon les organisateurs, il sera nécessaire de récolter pas moins de 1,85 milliards de livres, soit la bagatelle de 2,6 milliards d'euros. Et il reste du chemin à parcourir. Pour lire la suite de l'article cliquez ici

Léo Monégier