BFM Patrimoine

Pourquoi les Français sont les Européens qui utilisent le moins le cash

Les paiements en cash représentent à peine 5% des transactions en valeur

Les paiements en cash représentent à peine 5% des transactions en valeur - Moerschy - Flickr - CC

La banque néerlandaise ING a mené une étude dans laquelle il ressort que les Français sont les Européens qui ont le moins souvent sur eux de l'argent liquide. Ils restent néanmoins relativement attachés au cash.

Les Français n'aiment pas tant que cela avoir des espèces sonnantes et trébuchantes sur eux. En effet, selon une étude menée par la banque ING (*) 35% des Français déclarent ne pas avoir de cash sur eux en règle générale. Il s'agit du chiffre le plus élevé parmi l'ensemble des 15 pays de l'étude. À l'inverse, 10% des Allemands disent ne pas transporter souvent de l'argent, le pourcentage le plus bas.

-
- © -

Dans la même logique, à la question "quand avez-vous payé pour la dernière fois en espèces?", 63% des Français répondent "dans les trois derniers jours". Il n'y a qu'aux Pays-Bas (60%) que le chiffre est plus bas. La moyenne européenne est bien plus élevée, à 82% (87% en Allemagne, 89% en Italie et en Espagne). C'est dire si nous avons moins fréquemment recours aux pièces et aux billets que nos voisins.

Les Français attachés au cash

Néanmoins les Français restent plutôt attachés au cash. 30% des Français seulement disent être d'accord avec l'affirmation "si cela ne tenait qu'à moi, je me passerais complètement de cash". Un chiffre qui est d'ailleurs plus bas que la moyenne européenne (34%) et le même qu'en Allemagne (30%). En fait, il semble que l'affection que les utilisateurs portent au paiement en espèces soit complètement déconnectée de la fréquence avec laquelle ils paient avec des billets et/ou des pièces.

Ainsi, les Italiens sont, eux, relativement prêts à abandonner le cash (41%, le chiffre le plus élevé derrière les Turcs) alors que, comme dit auparavant, ils font partie des Européens qui ont le plus recours au paiement en espèces. Les Espagnols (37%) sont dans un cas de figure similaire.

Ces résultats sont finalement assez cohérents avec de précédentes études. Selon le rapport 2012 sur l'avenir des moyens de paiement en France, 55% des transactions sont payées en espèces, contre 75% en Allemagne et 89% en Italie. Les Français plébiscitent en fait la carte bancaire, 71% d'entre eux affirmant qu'il s'agit de leur mode de paiement préféré, selon une étude CSA de 2015 (l'argent liquide arrivait avec 15%).

Mais dans le même temps, plus des deux-tiers (68%) étaient, en 2012, défavorables à la suppression de l'argent liquide qui représente à peine 5% du total des transactions en France.

Il faut aussi dire que le gouvernement, notamment le ministre des Finances Michel Sapin, a fortement encouragé l'utilisation de la carte bancaire au détriment de l'argent liquide. En septembre 2015, le plafond des paiements autorisés en espèces a été abaissé à 1.000 euros (contre 3.000 auparavant), dans le but affiché de lutter contre l'économie souterraine et le financement du terrorisme. En parallèle, le gouvernement a négocié en 2015 avec les banques pour réduire les commissions prélevées auprès des commerçants lors des paiements par carte.

(*) Étude menée en ligne sur un total de 14.692 personnes vivant dans 15 pays entre le 7 et le 27 février par l'institut Ipsos.

Julien Marion