BFM Patrimoine

Le spectre d'une nouvelle bulle immobilière en Europe

Les prix immobiliers s'envolent à Londres

Les prix immobiliers s'envolent à Londres - -

La Banque centrale européenne s'inquiète des hausses de prix des marchés immobiliers. A Londres ou en Allemagne, les prix flambent. Jusqu'à quand?

Ce week-end, Reikyavick a annoncé une mesure pour les ménages ayant contracté un emprunt immobilier indexé sur l'inflation: jusqu'à 24.000 euros de remise sur la somme à rembourser aux banques.

Une décision qui n'est peut-être pas si isolée que cela. En effet, le spectre des bulles immobilières ressurgit en zone euro, alimenté peut-être par les politiques accommodantes des banques centrales européennes. C'est, en tous cas, un sujet de préoccupation au sein de la Banque centrale européenne, qui suit de très près l'évolution de certains marchés.

Des taux très bas, des injections massives de liquidités, les deux ingrédients réunis sont-ils en train d'alimenter des bulles immobilières? Seule certitude: les prix sont en en train de flamber dans plusieurs pays européens.

10% en un mois

C'est à Londres que le phénomène est le plus spectaculaire, les prix ont grimpé de 10% en à peine 1 mois. En Allemagne, la hausse n'est pas comparable mais suffisante pour inquiéter la Bundesbank.

Les prix ont grimpé de 20% en 3 ans dans toutes les grandes villes du pays, sur un marché immobilier où c'était pourtant le calme plat depuis des années. Selon le Bild, les taux sont tellement bas que de plus en plus d'Allemands en profitent pour acheter sans aucun apport.

Le phénomène inquiète. Suffisamment, en tous cas, pour que la Banque d'Angleterre décide de lever le pied en fin de semaine dernière. Elle a décidé de suspendre toutes ses mesures qui favorisaient les crédits immobiliers.

Caroline Morisseau & BFMBusiness.com