BFM Patrimoine

L'or reste-t-il un bon placement?

Il est recommandé de diversifier ses placements dans l'or.

Il est recommandé de diversifier ses placements dans l'or. - -

GERER SON PATRIMOINE - Investir dans l'or peut être un placement intéressant. Mais cela doit être fait dans des bonnes conditions. BFM Business vous donne des conseils pour éviter les erreurs.

L'or, éternelle valeur refuge. Alors que la situation entre l'Ukraine et la Russie inquiète de plus en plus, les investisseurs ont décidé de se tourner vers ce métal pour éviter tout risque. Résultat, l'once d'or bondit depuis quelques semaines et s'échange autour de 1.345 dollars à New York. Depuis janvier, il a pris 12% après il est vrai une année 2013 décevante.

C'est donc le moment pour le particulier de s'intéresser à ses bijoux de famille. Acheter ou vendre, BFM Business vous précise les étapes.

> S'adresser aux professionnels

Lorsqu'un particulier veut acheter de l'or, il lui est fortement conseillé de s'adresser à un professionnel. Plusieurs solutions s'offrent à lui : numismate, agent de change, banque, ou encore négociant en métaux précieux. Idem pour la revente. D'ailleurs, le mieux est de s’adresser directement là où vous avez acheté votre or. L'acheteur ne pourra remettre en question la qualité, la valeur de l'or.

L'achat chez un professionnel permet de garantir l'authenticité et la qualité de l'or. Détail qui revêt toute son importance lors de la revente. Arnaud Claveau, gérant de pièces-or.com, conseille même d'être " livré sous-scellé, cela permet de choisir sa taxation au moment de la revente". En effet, le principe du scellé permet de justifier auprès du fisc de la durée de détention (grâce à une facture) et donc de bénéficier d'une fiscalité avantageuse.

Car vendre son or coûte un peu cher depuis 2014. En effet, la taxe sur la vente ou l'exportation de métaux précieux est passée de 7,5% à 10%. Et avec les 0,5% de CRDS, elle ressort à 10,5%.

Les propriétaires d'or peuvent, néanmoins, choisir un autre mode de taxation, celui sur les plus-values. Elle est de 34,5% et au bout de 22 ans et permet une exonération d'impôt au bout de 22 ans. 

Ce scellé concerne principalement les pièces. Les lingots ont, eux, un numéro de série. Les lingotins commencent également à un avoir un.

> Diversifier ses placements

Il existe actuellement trois produits pour investir dans l'or. Le particulier peut s'intéresser aux pièces semi-numismatiques qui ne sont plus en frappe (Napoléon 20F, union latine, …), aux pièces lingots frappées d'or pur ou aux lingots et lingotins allant de 1 gramme à 1 kilo.

Arnaud Claveau conseille de diversifier ces trois catégories. Il est préférable d’acheter des petits modules. Cela permet de revendre plus rapidement et surtout d’optimiser la durée de détention. "Par exemple, en fractionnant ses achats, si le particulier veut revendre pour 2.000 euros, ses autres achats profiteront d’une durée de garde plus longue lors de la revente et donc d’un potentiel abattement sur la taxation".

Par ailleurs, il est fortement recommandé de ne pas investir plus de 25% de son patrimoine dans l'or. "Ce pourcentage est déterminé par l’investisseur lui-même, tout dépend de sa perception de l’économie, de la solidité des banques et de l’endettement des Etats."

Et enfin, le particulier qui achète de l'or ne doit pas oublier de réfléchir à la manière de le garder, bien à l'abri des convoitises!

Diane Lacaze