BFM Patrimoine

Ces défauts qui font baisser le prix d'un logement d'au moins 20%

Un logement présentant des défauts peut subir une décote allant jusqu'à 20% du prix de vente, révèle une étude du JDN.

Un logement présentant des défauts peut subir une décote allant jusqu'à 20% du prix de vente, révèle une étude du JDN. - Thomas Coex - AFP

"Copropriété mal gérée, éloignement des transports en commun... pour céder leurs appartements plus rapidement, certains vendeurs n'ont parfois d'autre choix que de baisser les prix pour compenser certains défauts."

Votre appartement ne trouve toujours pas preneur malgré une annonce immobilière soignée? Il est temps de se poser les bonnes questions. Si le prix affiché vous semble conforme à la réalité du marché, c'est peut-être l'emplacement géographique du bien qui pose problème. Selon un récent sondage publié par l'Ifop, 15% des acheteurs potentiels recherchent en priorité des informations détaillées sur le quartier et la ville où se situe le bien qu'ils convoitent, avant même de consulter l'annonce et les photos sur Internet.

Ce n'est pas un scoop, un bien situé dans un quartier ayant mauvaise réputation se vend mal. Les problèmes d'insécurité peuvent engendrer jusqu'à 20% de décote, selon une enquête réalisée par nos confrères du Journal du Net, qui ont identifié de nombreux freins à l'achat. 

Parmi ces "défauts" qui peuvent rebuter certains candidats à l'achat, la proximité d'un commerce peut également, selon sa nature, constituer une faiblesse. Par exemple, un logement situé au-dessus d'un restaurant ou d'une supérette va rebuter de nombreux acquéreurs du fait des ballets incessants de camions, des odeurs ou du bruit généré par ces activités. Ces nuisances peuvent ainsi entraîner une décote de 15% par rapport à un bien équivalent situé 200 mètres plus loin. 

Copropriété mal gérée, éloignement des transports

De même, un bien situé dans un quartier mal desservi par les transports en commun peut générer une décote allant jusqu’à 10%. Enfin la proximité d’un établissement scolaire mal coté peut avoir des conséquences sur le prix de vente, précise l'étude.

Hormis ces questions liées à la situation géographique, le JDN a identifié certains critères entraînant une forte décote...

Cliquez ici pour lire la suite

Julien Mouret