BFM Patrimoine

Anne Hidalgo veut taxer davantage les résidences secondaires

Pour inciter les propriétaires de pied-à-terre à libérer leurs logements peu ou pas occupés, la maire de Paris aimerait relever à nouveau le taux spécifique de la surtaxe d'habitation qui leur est imposée.

Après avoir appliqué en début d'année une majoration de 20% de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires, la municipalité voudrait aller encore plus loin.

Selon les informations de Capital, l'idée d'une nouvelle augmentation de l'impôt pourrait être mise sur la table, lors du débat d’orientation budgétaire qui se tiendra lundi prochain.

"Si le Conseil de Paris valide le principe, une étude sera lancée, puis nous rencontrerons le gouvernement pour voir dans quelle mesure un amendement permettant aux collectivités de relever le taux d’imposition peut être déposé dans le cadre du Budget", explique au magazine l’entourage de la maire de Paris.

Un relèvement insuffisant

Anne Hidalgo veut renforcer la surtaxe créée début 2015. Les propriétaires de résidence secondaire doivent désormais payer un complément à leur taxe d'habitation, dont l'objectif est de libérer des logements peu ou pas occupés.

Mais le taux de la taxe d’habitation parisienne (13,38%) étant l’un des plus faible de France, "sa majoration de 20% n’est pas, selon la mairie, assez dissuasive" précise Capital.

De combien le nouveau taux de la surtaxe sera-t-il relevé? "Difficile à dire: 30%, 40%...? Tout ceci est à étudier et à débattre", explique la mairie de Paris. D'autant que la mesure reste encore à être validée par l'exécutif. On devrait quoi qu'il en soit en savoir un peu plus la semaine prochaine.

Léo Monégier