BFM Patrimoine

Acheter un immeuble, une bonne idée de placement

En étant propriétaire d'un immeuble, on peut atteindre les 10% de rendement.

En étant propriétaire d'un immeuble, on peut atteindre les 10% de rendement. - Thomas Sanson - AFP

GERER SON PATRIMOINE - Avec quelques centaines de milliers d’euros, il est possible d’acquérir un immeuble en province. Si le bien est choisi avec soin, il est possible d’atteindre des rendements de 10%.

Même si il ne s’agit pas d’un investissement complétement démocratique, faire l’acquisition d’un immeuble n’est pas réservé à une élite. Ceux qui disposent de quelques centaines de milliers d’euros peuvent se lancer dans cet investissement. "Il n’est pas nécessaire de mettre plusieurs millions d’euros sur la table. A partir de quelques centaines de milliers d’euros, donc finalement l’équivalent de 2 ou 3 appartements, voire même seulement un deux-pièces à Paris, on peut se lancer", assure Jean-Marc Le Prado, président du cabinet de conseil en investissement immobilier Enola.

Dans la tranche des 300.000 à 400.000 euros, le nombre de biens à acheter est certes réduit mais en cherchant, il est possible de dénicher des opérations de bonne qualité. "Il y a beaucoup de villes françaises adaptées à ce genre d’investissement", souligne Jean-Marc le Prado.

Bureaux et commerces boostent la rentabilité

Evidemment, il faut cibler les petites villes de province et pas forcément les plus cotées si l’on veut avoir un bon rendement. "Cela dépend aussi de la qualité patrimonial du bien. Si vous êtes dans le centre historique de Bordeaux, vous allez naturellement payer votre foncier plus cher, mais les loyers équivalents à d’autres villes ou d’autres quartiers, donc le rendement moindre", détaille le conseiller. Car le rendement est naturellement le critère que les investisseurs vont privilégier.

Pour cela, il vaut mieux opter pour les immeubles dont le rez-de-chaussée est occupé par des magasins. "Si il y a des bureaux, cela va aussi améliorer le rendement . Dans ces cas, on peut obtenir sans difficulté du 10%" note Jean-Marc le Prado.

En moyenne, il faut compter 7% dans la majorité des villes de province sur de l’immobilier d’habitation, voire jusqu’à 8 à 9% à Rouen, et en moyenne 5% à Paris. C’est en tout cas bien supérieur à ce que l’on peut obtenir en investissant la même somme dans des appartements disséminés dans diverses copropriétés.

Déjà parce qu’acheter un lot entier permet de faire baisser le prix du mètre carré. Mais aussi parce en étant l’unique propriétaire du bien, l’investisseur a la main totale sur sa gestion. "Cela permet de fait d’avoir des coûts de gestion moins élevés et qui sont plus à notre main, cela permet par exemple de choisir les prestataires qui vont intervenir" précise le conseiller.

Revers de la médaille: en cas de gros travaux, comme la rénovation de la toiture, les frais seront intégralement payés par une seule personne.

C.C. avec BFM Business