BFM Patrimoine

À Paris, les prix de l'immobilier atteignent les 9000 euros du mètre carré

Depuis 2009, les prix ont progressé de 45%, en moyenne, à Paris.

Depuis 2009, les prix ont progressé de 45%, en moyenne, à Paris. - Kenzo Tribouillard - AFP

Entre le premier semestre 2016 et le premier semestre 2017, les prix parisiens ont continué leur progression et atteignent maintenant les 8940 euros du mètre carré en moyenne sur la période. Au deuxième trimestre, Century 21 estime même que la barre des 9000 euros a été franchie.

"Paris est en marche vers un nouveau record". Le clin d'œil de Laurent Vimont, président de Century 21, au président de la République n'est pas sans raison. La progression des prix de l'immobilier dans la capitale est toujours aussi fulgurante. Entre le premier semestre 2016 et le premier semestre 2017, ils ont progressé de 7,7%. Le prix moyen au mètre carré atteint un nouveau record à 8940 euros. "Je pense que les prix parisiens vont continuer à progresser et pourraient atteindre une hausse de 10% à la fin de l'année", anticipe Laurent Vimont. Selon lui, le prix moyen a franchi le seuil des 9000 euros du mètre carré au deuxième trimestre.

Une hausse des prix qui n'est pas sans conséquence. "Pour acheter, les Parisiens font des concessions sur la surface", analyse le président de Century 21. Ainsi, ils ont perdu 1,8 mètre carré en un an, la superficie passant de 53 mètres carrés à 51,2 mètres carrés. "Le montant moyen d'une transaction à Paris, elle, crève les plafonds: 446.982 euros, soit une hausse de 4,9% sur douze mois", précise Laurent Vimont. Et les délais de vente se contractent puisqu'ils passent de 66 jours au premier semestre 2016 à 58 jours au premier semestre 2017. Résultat, alors que sur l'ensemble de la France, ce sont les ouvriers et les employés qui, grâce aux taux bas, ont le plus acheté (40,5% des acheteurs), il y a une vraie exception dans la capitale. Ce sont les cadres supérieurs et les professions libérales qui ont le plus acheté au premier semestre 2017. Ils étaient 46%.

Envolée de 45% depuis 2009

Le phénomène parisien n'est, évidemment, pas nouveau. "Le prix au mètre carré à Paris s'est envolé de 45% depuis 2009", précise le président de Century 21 qui ajoute, à titre de comparaison: "Au niveau national, sur la même période, le prix au mètre carré n'a progressé que de 9,5%, soit le même rythme que celui de l'inflation".

Car si cela fait maintenant trois ans que l'activité du marché immobilier fait preuve de dynamisme en France, les prix ne s'emballent pas. Du premier semestre 2016 au premier semestre 2017, ils ont progressé de 1,5%. Le prix au mètre carré atteint 2532 euros, loin du record du premier semestre 2011 où il a atteint 2693 euros. "Les prix semblent contenus, ils semblent avoir atteint un plafond de verre. Le pouvoir d'achat des Français a atteint son maximum", explique Laurent Vimont.

Frémissement en Normandie

Certaines régions connaissent, inévitablement, une accélération des prix plus importante que d'autres. C'est, sans surprise, le cas de l'Ile-de-France où le prix moyen a progressé de 2% à 3176 euros avec des disparités importantes. L'Essonne a connu la hausse des prix la plus basse (+0,4% à 2685 euros) et les Hauts-de-Seine la plus importante (+8,9% à 5719 euros).

Sur le marché des résidences secondaires, "les régions du littoral connaissent un début de frémissement", explique Laurent Vimont. C'est le cas de la Méditerranée avec Villefranche, Nice ou encore Cannes. Mais c'est également le cas de la Normandie. Un effet Macron peut-être.

https://twitter.com/DianeLacaze Diane Lacaze Journaliste BFM Éco