BFM Eco

Muriel Pénicaud prépare "une mesure spécifique" pour les saisonniers

-

- - Ludovic Marin - AFP

La ministre du Travail a indiqué ce mardi préparer avec les partenaires sociaux une aide spécifique pour les saisonniers du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, privés de travail par la pandémie.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a indiqué lundi qu'il fallait "prendre une mesure spécifique" pour les saisonniers touchés par la crise du coronavirus, à l'occasion d'un débat à l'Assemblée sur les conséquences de la réforme de l'assurance chômage. 

Questionné sur la situation des saisonniers, notamment dans le secteur du tourisme, de l'hôtellerie et de la restauration, touchés de plein fouet, la ministre a déclaré qu'il fallait "prendre une mesure spécifique" et qu'elle allait en "discuter avec les partenaires sociaux". 

En fin de semaine dernière, les fédérations FO couvrant les secteurs du transport et de l'hôtellerie-restauration ont réclamé au gouvernement une "sécurisation financière" pour les "saisonniers sacrifiés", sans emploi l'été prochain à cause de l'épidémie. 

Adapter "rapidement les règles"

"Il est clair que nous n'aurons pas un été normal", a reconnu la ministre. Pour la fin de la saison d'hiver, "on a permis de mettre en chômage partiel les saisonniers d'hiver qui n'ont pas fini leur saison".

Face aux questions sur la réforme en cours, dont la mise en oeuvre a été en partie décalée, dans son deuxième volet, elle n'a eu de cesse de renvoyer "aux discussions avec les partenaires sociaux". 

Le gouvernement a en effet indiqué qu'"une réflexion avec les partenaires sociaux" allait être engagée "pour adapter rapidement" les règles, "au-delà des mesures de prolongation de droits déjà prises".

Rien n'a filtré depuis et ce alors que syndicats et associations, comme ATD Quart Monde ou le Secours catholique, réclament l'abandon de cette réforme.

S'agissant de l'apprentissage, qui risque un coup d'arrêt brutal à la rentrée prochaine, la ministre a indiqué qu'il fallait "mettre en place un dispositif d'accompagnement". 

N.G. avec AFP