BFM Eco

Les premiers avions de combat Rafale en route vers l'Inde

L'avion de combat Rafale, symbole de l'industrie française de la défense.

L'avion de combat Rafale, symbole de l'industrie française de la défense. - Eric BARADAT / AFP

Cinq premiers Rafale ont décollé ce lundi depuis la France vers l'Inde. La livraison des 36 exemplaires commandés par New Dehli doit s'étaler jusqu'en 2022.

Cinq premiers avions de combat Rafale commandés par New Dehli ont décollé lundi matin de France vers l'Inde, où ils doivent être très rapidement "pleinement opérationnels" selon l'armée de l'air indienne, quelques semaines après un incident frontalier avec la Chine.

Les cinq appareils frappés de la cocarde verte, blanche et orange et pilotés par des équipages de l'Indian Air Force (IAF), ont décollé du site de Dassault Aviation à Mérignac, dans le sud-ouest de la France, annonce l'avionneur dans un communiqué. Les cinq avions doivent rejoindre mercredi la base aérienne d'Ambala, dans le nord du pays, à environ 200 km des frontières pakistanaise et chinoise. Ils doivent faire l'objet de plusieurs ravitaillements en vol et faire escale à Al Dhafra, aux Emirats arabes unis, où la France dispose d'une base aérienne.

"Le personnel navigant et le personnel au sol de l'IAF ont suivi une formation complète sur l'avion, y compris ses systèmes d'armement très avancés, et sont maintenant pleinement opérationnels", n'a pas manqué de faire savoir l'armée de l'air indienne.

Livraison jusqu'en 2022

Le premier Rafale, commandé en septembre 2016 à 36 exemplaires, a été officiellement livré à l'Inde en octobre mais les appareils et les équipages sont restés jusqu'ici en France, le temps de former pilotes et mécaniciens. Les livraisons des appareils restants doivent s'étaler jusqu'en 2022.

"Je suis extrêmement impressionné par l'incroyable efficacité et la détermination sans faille dont ont fait preuve l'armée de l'air indienne et le ministère indien de la Défense, et ce malgré une crise sanitaire mondiale sans précédent, pour s'approprier rapidement les différents aspects du Rafale", salue le PDG de Dassault aviation, Eric Trappier, cité dans le communiqué.

Le Rafale est attendu avec impatience par New Dehli en raison du vieillissement de la flotte disparate d'avions de combat indiens et de tensions frontalières récurrentes avec Islamabad et Pékin. En février 2019, l'Inde et le Pakistan se sont livrés à des combats aériens, faisant craindre un nouveau conflit entre les deux voisins, qui se sont déjà livré trois guerres, dont deux pour le Cachemire.

Le 15 juin, une confrontation meurtrière, la première en 45 ans, a opposé militaires indiens et chinois au Ladakh (nord de l'Inde), le long de leur frontière contestée, coûtant la vie à au moins 20 soldats indiens.

P.L avec AFP