BFM Business

La Russie dévoile une version (presque) autonome de son avion de combat futuriste

Après le décollage et jusqu'à l'atterrissage, un système numérique prend les commandes du Su-57

Après le décollage et jusqu'à l'atterrissage, un système numérique prend les commandes du Su-57 - Alexander NEMENOV

Ultra rapide, furtif, doté de missiles hypersoniques, connecté et autonome en vol. La Russie a présenté la version définitive du Sukhoi Su-57, son avion du futur, avec un cockpit automatisé.

Moscou avance à plein régime dans le développement de son avion de chasse de 5e génération. Selon l'agence Tass, l’armée de l’Air russe dispose depuis peu de la version définitive du Su-57, son chasseur multirôle de cinquième génération.

Cet avion de combat monoplace affiche des caractéristiques étonnantes. Recouvert d’un matériau composite et de capteurs de détection et de diversion, le chasseur est presque invisible pour les radars.

Il peut atteindre une vitesse de 2700 km/h avec une progression ascensionnelle de 21.000 mètres par minute. Son rayon d’action est de près de 2000 km.

L'humain devient le copilote d'un ordinateur

Côté combat, il peut transporter le fameux missile hypersonique Kinjal (plus de 10.000 km/h) et frapper des cibles aérienne, terrestre et navale. Son pilote ne participe qu'au décollage et à l'atterrissage. Pendant le vol, il devient le copilote d'un système de pilotage numérique connecté.

"Théoriquement, le pilote peut ne pas s'engager dans le pilotage après le décollage et jusqu'à faire une approche pour l'atterrissage pour se concentrer sur la recherche et l'attaque d'ennemis", a expliqué Nikita Dorofeyev, chef du département Cockpit du bureau de conception de Sukhoi.

Selon le magazine New Horizons, ce chasseur monoplace est équipé "d'indicateurs multifonctionnels qui peuvent fournir au pilote une grande quantité d'informations sur la situation tactique et le fonctionnement des systèmes de l'avion".

Après les essais réussi du l'appareil, l'Etat-major de l'armée de l'air russe aurait déjà passé une commande de 76 Su-57, rapporte l'agence Tass.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco