Banque de France.jpg
 

L'institut monétaire explique ce léger rebond par la hausse des demandes dans le bâtiment et l'amélioration des perspectives dans l'industrie et les services.

Votre opinion

Postez un commentaire