BFM Business

L'Allemagne impose les femmes dans les directions des grandes entreprises

Volkswagen pourrait payer des millions à un de ses anciens employés.

Volkswagen pourrait payer des millions à un de ses anciens employés. - Julian Stratenschulte - AFP

Encore très masculins, les conseils d'administration des grandes entreprises cotées en Allemagne devront ouvrir leurs portes aux femmes, une loi va les y obliger.

L'Allemagne va imposer la présence de femmes dans les conseils d'administration de grandes entreprises cotées en bourse, selon un projet de loi présenté mercredi par le gouvernement de la première économie européenne qui accuse un net retard sur la question.

Depuis 2017 en France

Selon le texte, qui doit encore être adopté par les députés, au moins une femme devra siéger dans les instances dirigeantes des entreprises allemandes comptant plus de trois administrateurs. La nomination de femmes sera également obligatoire dans les conseils d'administration de sociétés où l'Etat est actionnaire et plusieurs organismes publics.

En France, une loi fixe depuis 2017 un quota de 40% de femmes au minimum dans les conseil d'administration. Avec 44% de femmes dans les conseils d'administration du SBF 120, la France est ainsi la championne du monde en la matière.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi avec AFP Journaliste BFM Éco