BFM Business

Novak Djokovic n'a jamais autant gagné d'argent qu'en 2015

Novak Djokovic, le numéro un mondial, embrassant à Londres lors du dernier tournoi de la saison le 59e trophée de sa carrière.

Novak Djokovic, le numéro un mondial, embrassant à Londres lors du dernier tournoi de la saison le 59e trophée de sa carrière. - GLYN KIRK - AFP

"Djoko" a encore montré cette année qu'il était le meilleur sur les courts. Le Serbe a signé le week-end dernier la plus belle saison de sa carrière, aussi bien sur le plan sportif que financier.

Vacances bien méritées pour Novak Djokovic, qui peut dormir tranquille après avoir réalisé la meilleure saison de sa carrière. Celle-ci s’est achevée le week-end dernier à Londres, où le numéro un mondial a remporté l’ATP World Tour Finals, qui réunit les huit meilleurs joueurs de tennis de la planète.

Un millésime 2015 historique, aussi bien sur le plan sportif que financier. Rien que cette année, "Djoko" a gagné onze tournois dont trois des quatre Grand Chelem (Open d’Australie, Wimbledon et US Open), les plus importants aux yeux de tous les tennismen mais aussi les plus rémunérateurs.

Et s’il manque encore Roland Garros à son palmarès (Novak n’est jamais parvenu à soulever la coupe des Mousquetaires à Paris), le Serbe a de quoi se consoler en regardant son compte en banque. Avec des revenus 2015 record de 21,6 millions de dollars (20,3 millions d'euros), il vient désormais titiller le joueur le plus riche encore actif sur le circuit, et pas des moindres.

Djoko et Roger au coude-à-coude

Car depuis le début de sa carrière, Djokovic a engrangé un peu plus de 94 millions de dollars (en simple et en double), soit 3,3 millions de moins que Roger Federer, actuellement 3ème au classement ATP. Le Suisse de 34 ans, qui va jouer au moins jusqu’en 2017, n’a remporté "que" six tournois cette année mais a décroché le mois dernier à Bâle le 88ème titre de sa carrière.

Novak Djokovic, qui a remporté outre-Manche son 59ème titre, a encore du chemin à faire pour rattraper son meilleur ennemi. En tout cas, peu de champions sont parvenus à réaliser une telle performance en une seule année. Seuls John McEnroe (1984), Jimmy Connors (1974) et Federer (2005 et 2006) sont parvenus à ce jour à remporter au moins onze tournois au cours d’une saison. 

Julien Mouret