BFM Business

Macron se dit ouvert sur l'avenir du franc CFA

VIDÉO - Lors d'une intervention à l'université de Ouagadougou, le chef de l'État s'est dit "favorable" à quelques changements sur le "périmètre" de cette monnaie controversée.

Le président français Emmanuel Macron s'est dit ce mardi "favorable" à un changement du "nom" ou à un élargissement du "périmètre" du franc CFA si les États africains le souhaitent, lors de son intervention à l'université de Ouagadougou.

"La France accompagnera la solution portée par les présidents africains", a déclaré Emmanuel Macron en réponse à un étudiant burkinabè qui l'interpellait sur le franc CFA, monnaie considérée comme un instrument d'influence post-coloniale par ses détracteurs.

Débat récurrent

Le président français a cependant rappelé que le franc CFA apportait "une bonne chose, la stabilité monétaire", aux 14 pays d'Afrique subsaharienne qui l'utilisent.

Le débat sur le franc CFA est récurrent en Afrique. Il avait été relancé en août par un polémiste qui avait brûlé un billet de banque au Sénégal. La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest avait réitéré il y a un mois sa volonté de créer une nouvelle monnaie unique pour ses 15 pays dès 2020. Le Nigeria, poids lourd de la zone, avait cependant exprimé sa réticence.

Y.D. avec AFP