BFM Business

Les sanctions européennes contre la Russie prolongées

La Russie subit de lourdes sanctions économiques pour son rôle dans la crise ukrainienne.

La Russie subit de lourdes sanctions économiques pour son rôle dans la crise ukrainienne. - Sergueu Ilnitsky - AFP

Les chefs de la diplomatie de l'UE ont formellement prolongé jusqu'à fin janvier 2016 les lourdes sanctions économiques décrétées contre la Russie pour son rôle dans le conflit en Ukraine.

Ce lundi 22 juin, les chefs de la diplomatie de l'UE ont formellement prolongé, jusqu'à fin janvier 2016, les lourdes sanctions économiques décrétées contre la Russie, a-t-on appris de source officielle.

Ces sanctions, qui frappent des pans entiers de l'économie russe, dont les secteurs des banques, de la défense et du pétrole, empêchés de se financer sur les marchés européens, arrivaient à expiration fin juillet. Elles ont été prolongées "jusqu'à ce que la Russie remplisse ses obligations découlant de l'accord (de cessez-le-feu) de Minsk", a précisé le ministre britannique Philip Hammond à la presse.

La situation toujours tendue en Ukraine

L'accord de cessez-le-feu de Minsk, signé en février, prévoit des mesures progressives jusqu'à la fin de l'année pour mettre fin au conflit entre des séparatistes prorusses et Kiev, qui a fait plus de 6.400 morts en plus d'un an. Si la trêve est globalement respectée, cet accord n'a pas empêché des combats sporadiques meurtriers et une nouvelle flambée de violence début juin.

Ces sanctions avaient été décrétées il y a onze mois par les Européens contre la Russie, accusée par Kiev et les Occidentaux de soutenir les combattants séparatistes dans l'est de l'Ukraine en leur fournissant des armes, mais aussi des troupes et des conseillers militaires. 

Y.D. avec AFP