BFM Business

Le tourisme mondial a perdu 320 milliards de dollars à cause du coronavirus

C'est plus du triple des pertes enregistrées pendant la crise économique mondiale de 2009, selon l'Organisation mondiale du tourisme.

La note est de plus en plus salée. Selon le dernier comptage de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), le manque à gagner pour le tourisme mondial frappé par la crise du coronavirus se hisse désormais à 320 milliards de dollars. Ce montant abyssal couvre la période de janvier à mai.

"C'est plus du triple des pertes enregistrées au niveau des recettes du tourisme international pendant la crise économique mondiale de 2009", a estimé l'organisation dépendant des Nations Unies basée à Madrid.

De janvier à mai, le nombre des touristes internationaux a chuté de 56% par rapport à la même période en 2019, ce qui représente 300 millions de visiteurs en moins.

L'OMT estime que la chute de la demande de voyages internationaux pourrait se traduire par une baisse de 850 millions à 1,1 milliard de touristes internationaux cette année. Et selon l'association internationale du transport aérien (Iata), un retour du trafic aérien mondial au niveau d'avant-crise n'est pas attendu avant 2024.

Etats-Unis et Chine vont enregistrer les manques à gagner les plus élevés

Selon une autre étude de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced), les restrictions liées au Covid-19 devraient se traduire ces prochains mois par un manque à gagner allant de 1.200 à 3.300 milliards de dollars pour le tourisme et les secteurs liés.

Le pays le plus touché par la crise du tourisme, au regard du poids de ce secteur dans l'économie nationale, va être la Jamaïque, suivi de la Thaïlande, de la Croatie et du Portugal, toujours selon l'étude du Cnuced.

En termes absolus, ce sont toutefois les Etats-Unis et la Chine qui vont enregistrer les manques à gagner les plus élevés, suivi de la Thaïlande, de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne, du Royaume-Uni et de l'Italie.

OC avec AFP