BFM Business

La Grande-Bretagne vise l'excédent budgétaire

La Grande-Bretagne se porte mieux que ses voisins européens.

La Grande-Bretagne se porte mieux que ses voisins européens. - -

Lors du très attendu "discours d'automne", jeudi 5 décembre, le chancelier de l'Echiquier, George Osborne, a indiqué que le pays comptait maintenant sur une croissance de 1,4% en 2013, et de 2,4% en 2014. Des prévisions qui dépassent largement les précédentes.

"Le plan économique de la Grande-Bretagne fonctionne". Georges Osborne, le chancelier de l'Echiquier, équivalent britannique du ministre des Finances, n'a pas caché sa satisfaction lors de son traditionnel "discours d'automne", jeudi 5 décembre.

Preuve que la hausse du PIB britannique s'accélère,il a annoncé une révision en forte hausse des prévisions de croissance.

L'Office for Budget Responsibility (OBR), l'organisme chargé d'établir les prévisions économiques utilisées pour préparer le budget, prévoit désormais une augmentation de 1,4% cette année, contre 0,6% prévu en mars. Mais aussi de 2,4% en 2014, contre 1,8% précédemment. C'est également mieux que les prévisions de la Commission européenne (1,3% en 2013, et 2,2% en 2014).

Le tout grâce aux "sacrifices du peuple britannique", selon Georges Osborne, qui précise que "le travail n'est pas terminé" et que le pays doit "continuer (à prendre) des décisions difficiles".

L'âge pour toucher la retraite d'Etat relevé à 69 ans

La première d'entre elles pourrait concerner l'âge de départ à la retraite. Le ministre des Finances a en effet indiqué que les citoyens britanniques devraient atteindre 69 ans pour toucher la retraite d'Etat, à l'horizon 2040, contre 65 ans auparavant.

"C'est une des décisions difficiles que doit prendre un gouvernement s'il veut sérieusement contrôler les dépenses publiques", a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Georges Osborne a affirmé qu'un "petit" excédent budgétaire était désormais attendu pour 2018/2019, soit un an plus tôt que prévu.

Y. D.