BFM Business

La Fed relève ses taux, et ses prévisions de croissance

La Fed a augmenté ses taux d'un quart de point.

La Fed a augmenté ses taux d'un quart de point. - Keren Bleir - AFP

La Banque centrale américaine a relevé ses taux d'intérêt d'un quart de point, et a affiché un relatif optimisme concernant la croissance et l'emploi en 2017.

Comme attendu, la banque centrale des États-Unis (Fed) a donné mercredi un nouveau tour de vis monétaire en relevant ses taux d'intérêt face à la bonne santé de l'économie américaine tout en ouvrant la voie à une prochaine réduction de son bilan.

A l'issue d'une réunion de deux jours à Washington, son comité de politique monétaire (FOMC) a augmenté d'un quart de point la fourchette du taux interbancaire au jour le jour, qui évoluera désormais entre 1% et 1,25%.

Conformément aux attentes des analystes, la Fed relève donc le coût du crédit aux États-Unis pour la quatrième fois depuis l'éclatement de la crise financière de 2008, qui l'avait contrainte à mettre en place une politique sans précédent de taux zéro pour stimuler la reprise.

Un membre du Comité a voté contre cette décision. La Fed prévoit toujours une autre hausse cette année après celle de mercredi et trois en 2018.

L'investissement "continue à se développer"

Dans son communiqué, le FOMC justifie sa décision en se félicitant que les créations d'emplois aient été "solides" depuis le début de l'année, malgré un récent tassement. Le taux de chômage aux États-Unis est tombé en mai à son plus bas niveau en 16 ans (4,3%) en dépit de créations d'emplois décevantes ce mois-çi.

La Fed note également que les dépenses des ménages, traditionnel moteur de la croissance américaine, ont "accéléré" et que l'investissement des entreprises, point noir de ces récentes années, semble "continuer de se développer".

La Fed a également relevé légèrement sa prévision de croissance économique aux États-Unis cette année et s'est montrée plus optimiste sur le front de l'emploi.

Le produit intérieur brut (PIB) américain devrait progresser de 2,2% sur un an au dernier trimestre 2017, soit 0,1 point de plus que prévu en mars, selon les nouvelles projections du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC). La banque centrale maintient en revanche inchangée sa prévision pour l'année prochaine (2,1%).

Y.D. avec AFP