BFM Business

L'Irak a besoin de 88 milliards de dollars pour effacer les traces de la guerre

La grande mosquée de Mossoul, en Irak.

La grande mosquée de Mossoul, en Irak. - AFP

Après trois ans de conflit contre Daesh, les Irakiens tentent de lever des fonds pour se reconstruire.

L'Irak a besoin de 88,2 milliards de dollars (71,9 milliards d'euros) pour se reconstruire après trois ans de guerre contre le groupe jihadiste Daesh, a indiqué ce lundi le ministre irakien de la Planification.

"Sur la base d'une étude d'évaluation menée par des experts irakiens et internationaux, nous estimons que les besoins totaux de reconstruction en Irak s'élèvent à 88,2 milliards de dollars", a ainsi déclaré Salmane al-Joumeili à l'ouverture à Koweït d'une conférence internationale sur la reconstruction de l'Irak.

22 milliards nécessaires de façon urgente

Selon Qusai Abdelfattah, directeur général au sein du ministère de la Planification, 22 milliards de dollars de ces fonds sont nécessaires de façon urgente, et le reste à moyen terme.

Pendant trois jours, des centaines de responsables politiques, d'ONG et de représentants du secteur privé sont attendus à Koweït à l'occasion de cette conférence, qui doit permettre de lever des fonds pour reconstruire l'Irak.

Ravagé depuis les années 1980 par les guerres à répétition et un long embargo, notamment après l'invasion du Koweït en 1990, l'Irak a annoncé il y a deux mois la "fin" d'une nouvelle guerre, cette fois contre les jihadistes de l'EI, qui s'étaient emparés d'un tiers du pays à partir de 2014, menaçant son existence même.