BFM Business

H&M délocalise en Ethiopie

H&M envisage de délocaliser une partie de sa production de l'Asie vers l'Ethiopie.

H&M envisage de délocaliser une partie de sa production de l'Asie vers l'Ethiopie. - -

Le groupe suédois réalise actuellement des commandes-test en Ethiopie. A terme, H&M pourrait y implanter une partie de sa production, pour le moment essentiellement asiatique.

Exit le Bangladesh. Le groupe de textile suédois H&M envisage de délocaliser une partie de sa production en... Ethiopie. Pour le moment, 80% de la production du géant textile provient d’Asie. Mais la hausse des salaires dans les pays asiatiques et la recherche de nouveaux marchés poussent H&M vers un autre continent.

L’Ethiopie, plus précisément, fait partie de ces nouveaux "lions africains". Avec quelque 90 millions d’habitants, "c’est un pays qui a, à la fois, un marché intérieur et une force de production importante", explique Laurence Daziano, professeur d’économie et spécialiste des pays émergents.

Le pays africain "est un réservoir de main d’œuvre, jeune, éduquée, avec un potentiel de croissance important", selon cette spécialiste. La croissance éthiopienne atteint en moyenne 10% par an au cours de ces dix dernières années. Le pays bénéficie aussi "d’une stabilité politique très importante pour les investisseurs".

Le textile, un moteur pour les pays en développement

L’Ethiopie "a imité un peu le modèle chinois" sur ce point, détaille Alexandre Kateb, directeur du cabinet de conseil Compétence Finance, "avec un état très fort, très présent, mais qui petit à petit libéralise l’activité économique".

"Dans tous les pays qui connaissent une phase de développement, l’industrie textile a souvent été un moteur de la transformation", explique-t-il. Le fabricant chinois de chaussures Huaijan, qui fournit les marques Guess et Tommy Hilfiger, et l’enseigne britannique Tesco sont déjà présents dans le pays.

Pour le moment, H&M n’a passé que des commandes-tests auprès de fournisseurs éthiopiens, qui doivent bâtir des usines d'ici à la fin de l'année. En Afrique, le groupe suédois ne possède des boutiques qu’en Egypte et au Maroc.

A.D. avec BFM Business