BFM Business

Fiscalité: le Panama s'apprête à rentrer dans le rang

Après le scandale des Panama Papers, le pays devrait signer jeudi une convention fiscale élaborée par l'OCDE.

Le Panama devrait signer ce jeudi la convention multilatérale d'échange d'information à des fins fiscales, élaborée par l'OCDE.

Après le scandale retentissant des Panama Papers, le pays veut maintenant se montrer coopératif en matière fiscale. Et surtout se refaire une réputation. Si le pays veut rester une place financière d'envergure, il faut attirer le "bon" business, et pas (seulement) les fortunes douteuses.

En signant cette convention, le Panama s'engage à transmettre des informations fiscales à n'importe lequel des 107 pays signataires qui en feraient la demande.

Symbole fort

Pour cela, le Panama a dû modifier sa législation. Il s’agira d’imposer aux sociétés financières la collecte des informations et de mettre en place des "tuyaux" pour les faire remonter. Le symbole est très fort, mais le processus n'est pas terminé.

La prochaine étape consistera à échanger automatiquement les données. Le Panama s'y est engagé et travaille sur la question. Mais tout cela ne relève encore que de la promesse.

Justine Vassogne