BFM Business

Commerce: Washington et Pékin proches d'un accord

Larry Kudlow, le conseiller économique de la Maison Blanche, s'est montré optimiste.

Larry Kudlow, le conseiller économique de la Maison Blanche, s'est montré optimiste. - Mandel Ngan - AFP

Les États-Unis se sont montrés optimistes pour trouver un compromis avec la Chine, ce qui permettrait d'éviter une escalade dans la guerre commerciale que se livrent les deux pays.

Les négociations commerciales avec la Chine progressent, a assuré vendredi Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison Blanche, tout en soulignant qu'aucun accord n'avait été conclu à ce stade. "Les négociations se passent bien (...) Ils répondent à plusieurs de nos exigences", a-t-il assuré, à moins d'une semaine de possibles sanctions américaines sur les marchandises en provenance du géant asiatique.

"Pas d'accord à ce stade mais cela va probablement prendre un moment", a-t-il ajouté, disant sa conviction que les Chinois souhaitent "parvenir à un accord".

Le conseiller économique de Donald Trump a en particulier réclamé "un processus vérifiable" qui mette fin au vol de propriété intellectuelle.

La Maison Blanche exige par ailleurs de Pékin une réduction dès 2020 de 200 milliards de dollars du déficit commercial des États-Unis avec la Chine. Il a atteint 375 milliards en 2017.

La Chine rendra coup pour coup

Déjà sous le coup de taxes de 25% sur ses exportations d'acier vers les États-Unis et de 10% sur celles d'aluminium, la Chine est aussi menacée de nouvelles taxes sur 50 milliards de dollars de marchandises pour compenser ce que Washington considère comme du vol de propriété intellectuelle aux dépens des entreprises américaines.

Un délai de consultation sur la liste des produits chinois qui seraient touchés par ces nouvelles mesures américaines doit expirer mardi. Si aucun compromis n'est trouvé d'ici là, cette nouvelle menace serait mise à exécution.

De son côté, la Chine a agité la menace de représailles sur les biens américains à hauteur de 50 milliards de dollars. Elle a prévenu qu'elle répondrait mot pour mot aux mesures de rétorsion américaines.

Y.D. avec AFP