BFM Business

Cinq ans après la crise des subprimes, l'immobilier américain n'est pas guéri

Les saisies immobilières ont rongé des villes entières, comme ici à Détroit.

Les saisies immobilières ont rongé des villes entières, comme ici à Détroit. - -

Le 9 août 2007, BNP Paribas suspendait la valorisation de trois fonds adossés à des crédits de créances hypothécaires, marquant le début de la crise des subprimes. Cinq ans après, le marché immobilier américain porte encore les stigmates de cette crise.

Il y a cinq ans, jour pour jour, les premiers gros soubresauts de la crise des subprimes se faisaient sentir. Le 9 août 2007, BNP Paribas décide ainsi de suspendre la valorisation de trois de ses fonds adossés aux crédits de type "subprimes". Cette annonce est alors l’un des premiers signes en Europe révélant les difficultés du marché immobilier américain.

La suite est connue: la banque d’investissement Lehman Brothers fait faillite le 15 septembre 2008, causant la crise économique la plus importante depuis la grande dépression des années 30.

Aujourd’hui encore, le marché immobilier américain est profondément déprimé. Plus de quatre millions de logements ont été saisis aux Etats-Unis depuis 2007, et le niveau actuel de ces saisies immobilières est encore très élevé.

La proportion de propriétaire américain au plus bas depuis 1997

Une minorité d'emprunteurs a au moins un mois de retard sur le paiement de ses traites. Plus de 10 millions de foyers doivent rembourser à la banque un montant supérieur au prix de leurs maisons. La crise a en effet fait chuter les prix des habitations d’un tiers, en moyenne, depuis cinq ans. Les prix des maisons sont ainsi revenus à leur niveau de 2003 et ils ne remontent que très légèrement. L’offre immobilière est en effet trop importante, en raison des nombreuses habitations saisies qui cherchent à trouver preneur.

Beaucoup d’analystes pensent toutefois que le pire est passé. Les constructions de logements neufs repartent à la hausse. La crise a nécessité de bâtir de plus en plus d'immeubles à vocation locative, pour proposer des solutions aux personnes ayant perdu leurs maisons. Chiffre révélateur: la proportion de propriétaires aux Etats-Unis est au plus bas depuis 1997!

Emmanuel Duteil