BFM Business

Chypre: qui a vidé les comptes?

Les retraits d'argent sont limités à Chypre

Les retraits d'argent sont limités à Chypre - -

Bien que les banques chypriotes aient été fermées dès le début de la crise, plusieurs millions d'euros ont disparu. La BCE tente de savoir où ils sont.

Reste-t-il assez d'argent dans les caisses des banques chypriotes pour mettre en œuvre le plan de sauvetage? La Banque centrale européenne (BCE) a constaté une anomalie, qui laisse penser qu'il y a eu des fuites.

C'est la BCE elle-même qui a levé un lièvre. Elle s'est aperçue que la Banque centrale chypriote lui réclamait plus d'argent que ce qui était effectivement retiré des distributeurs. Il y aurait donc eu des fuites. Personne ne sait précisément pour quels montants. Ce ne sont pas des milliards mais des millions, selon un dirigeant de la banque chypriote Laiki. Des millions que la BCE est aujourd'hui en train de traquer.

Les regards se tournent vers la Russie

Plusieurs pistes sont évoquées. Des associations humanitaires ou des entreprises qui devaient répondre à des appels de marge ont bénéficié de mesures exceptionnelles, qui pourraient justifier ce trou. Autre option, les banques chypriotes sont implantées à l'étranger, en Russie ou encore en Grande-Bretagne et là-bas, les agences n'étaient pas fermées.

Des transferts ont-ils pu échapper au blocage ? Tous les regards se tournent naturellement vers les Russes, les principales victimes du plan de sauvetage. Ont-ils eu le temps de mettre leurs dépôts à l'abri ? Ce qui expliquerait leur indulgence hier, mardi 26 mars, à l'égard des Chypriotes.

>> A lire aussi : notre dossier sur Chypre

Caroline Morisseau