BFM Business

Ces terminaux de paiement qui faisaient le bonheur des commerçants grecs 

La police financière grecque vient démanteler un trafic de terminaux de paiements électroniques directement connectés à des banques étrangères. Les commerces qui qui utilisaient ces TPE pouvaient ainsi transférer leurs recettes hors du pays en échappant au contrôle des capitaux.

La Grèce tente toujours de contrôler les mouvements de capitaux sur son territoire mais les fraudeurs rivalisent d'ingéniosité. La police financière vient de réaliser un joli coup de filet.

Près de 160 TPE, terminaux de paiements électroniques, d'un genre un peu spécial, ont été saisis par la police grecque à Athènes et dans les environs de la capitale. Ils étaient connectés directement à des banques étrangères. Le système permettait ainsi de transférer de l'argent sans limite vers un autre pays... et donc échapper au contrôle des capitaux, instauré par la Grèce depuis la crise.

Une société basée au Luxembourg

C'est un vaste réseau que la police grecque a découvert. Les appareils étaient fournis par une société basée au Luxembourg qui démarchait surtout des entreprises du secteur touristique et les comptes transitaient par une banque en Bulgarie et une banque à Malte.

Au total près d'un millier de sociétés auraient utilisé ce procédé. Pour l'instant 24 personnes, responsables d'entreprise, ont été arrêtées. Mais la police poursuit ses investigations assistée par la banque de Grèce et le ministère de l'Économie.

Elisabeth Hu