BFM Business

Brexit : la mise en garde des entreprises d'Irlande du Nord en cas de sortie sans accord

-

- - -

Plus de cinquante entreprises d'Irlande du Nord ont adressé une lettre ouverte aux parlementaires britanniques dimanche avertissant qu'un Brexit sans accord causerait un préjudice significatif à l'économie de la région.

Le Royaume-Uni doit quitter le bloc européen le 29 mars et les inquiétudes progressent. Les entreprises d'Irlande du Nord ont ainsi exhorté dimanche les législateurs britanniques à rechercher un compromis sur le départ du pays de l'Union européenne et à éviter les risques économiques et sociaux auxquels la province est confrontée si elle tentait de sortir sans un accord.

Dans cette lettre ouverte aux parlementaires britanniques, les 50 signataires avertissent qu'un Brexit sans accord causerait un préjudice significatif à l'économie de la région.

Un scénario de sortie sans accord "affaiblirait les investissements directs domestiques et étrangers, et aurait pour conséquence des pertes d'emploi, amenuisant les opportunités pour la prochaine génération en Irlande du Nord", signalent les entreprises. 560 000 personnes sont actuellement employées dans le secteur privé nord-Irlandais.

Des groupes d'entreprises d'Irlande du Nord ont pendant des mois exhorté le Parti démocratique unioniste (DUP) à abandonner leur opposition, au centre de laquelle se trouve un conflit sur la gestion de la frontière entre la province britannique d'Irlande du Nord et l'Irlande, membre de l'UE.

Parmi les signataires de la lettre figuraient d'importants employeurs locaux et multinationaux, notamment Bombardier, Coca-Cola, Danske Bank, Norbrook Laboratories, l'Université Queen's Belfast, le groupe Viridian et la filiale Ulster Bank de Royal Bank of Scotland.

La rédaction avec AFP