BFM Business

A 25 ans, il devient le milliardaire le plus jeune d'Angleterre

Hugh Grosvenor est devenu à 21 ans, en 2013, le parrain du jeune prince George, fils du prince William et de la princesse Kate.

Hugh Grosvenor est devenu à 21 ans, en 2013, le parrain du jeune prince George, fils du prince William et de la princesse Kate. - John Stillwell - Pool AFP

Hugh Grosvenor, l'unique fils du défunt et richissime duc de Westminster, devient le septième de la lignée. À 25 ans, il hérite aussi d'une immense fortune estimée à 10 milliards d'euros dont 120 hectares au coeur de Londres.

Le décès brutal à 64 ans du milliardaire britannique Gerald Cavendish Grosvenor, sixième duc de Westminster, laisse un prestigieux et très gros héritage à Hugh son unique fils et héritier mâle et à ses trois filles. Le défunt avait lui-même hérité du titre et de la gestion des affaires de la famille et de son immense fortune à la mort de son propre père en 1979. 

Devenu à ce jour le septième duc de Westminster, Hugh Grosvenor est aussi le parrain du prince George, premier enfant du prince William, ce dernier étant deuxième dans l'ordre de succession au trône de la couronne britannique.

Ce célibataire de 25 ans, au visage poupin, devient le milliardaire le plus jeune du Royaume-Uni puisqu'en plus du titre de son père, il hérite de la gestion de l'immense fortune familiale, classée au 68e rang du classement des milliardaires établie par le magazine économique américain Forbes. Son patrimoine net est estimé à 10,8 milliards de dollars (9,7 milliards d'euros). Parmi les milliardaires britanniques les plus riches dans le top 100 de Forbes, le duc de Westminster occupe la troisième place juste derrière la famille Hinduja et les frères Reuben.

La richesse de la famille Grosvenor est surtout foncière

Le patrimoine de la famille Grosvenor est essentiellement constitué de propriétés foncières. Le duc de Westminster "règne" entre autres sur 190 acres (environ 77 hectares) à Belgravia, l'un des quartiers les plus chers de Londres, à côté du palais de Buckingham. S'y ajoutent 100 acres (40 hectares), dans le quartier prestigieux de Mayfair, qui attire ambassades et boutiques de luxe sur les artères commerçantes d'Oxford Street, de Piccadilly et de la très chic Bond Street.

Tout le patrimoine foncier de la famille est géré par la compagnie immobilière Grosvenor Group qui étend ses ramifications dans de nombreux pays du Commonwealth.

Le patrimoine immobilier des Grosvenor a néanmoins souffert du Brexit. Selon l'agence Bloomberg, sa valeur totale aurait chuté de 1 milliard de dollars dans les jours suivant le vote. Le référendum du 23 juin avait à la fois fait plonger la livre et secoué le marché de l'immobilier en Grande-Bretagne.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco