BFM Business

Pourquoi le Livret A reste au top de sa forme

-

- - Denis Charlet-AFP

Le Livret A malgré son faible rendement demeure une valeur refuge pour les épargnants français en ce début d’année.

Le mois de janvier réussit traditionnellement au Livret A et 2019 ne déroge pas à cette règle. En effet, la collecte a atteint 4 milliards d’euros au mois de janvier dernier, niveau qu’elle n’avait pas atteint depuis le mois de janvier 2013, soit six ans. La collecte de janvier 2019 est néanmoins assez proche de celle qui avait été enregistrée en 2018 (3,58 milliards d’euros). Au mois de janvier 2013, le bond de la collecte était lié au relèvement du plafond du Livret A de 19 125 euros à 22 950 euros. Grâce à ce beau résultat, l’encours du Livret A s’élevait en janvier à 287,8 milliards d’euros, ce qui constitue un nouveau record.

Un double effet « gilets jaunes »

Des facteurs structurels expliquent le résultat du mois de janvier sur lequel se greffent des raisons de nature plus conjoncturelle. Dans cette dernière catégorie figure la crise des « gilets jaunes » qui a eu un double effet : l’augmentation des revenus et donc des capacités d’épargne à travers le versement des primes défiscalisées et le report des dépenses du fait du blocage des centres-villes et des centres commerciaux.

Après les fêtes de fin d’année, les Français mettent par ailleurs traditionnellement de l’argent de côté, aidés en cela par le versement des primes et du 13ème mois. Par ailleurs, même s’il est un peu moins en vogue de doter les Livrets A de ses enfants ou de ses petits-enfants, cela joue favorablement pour la collecte en janvier.

La retenue à la source a dopé le Livret A

La mise en place de la retenue à la source pour l’impôt sur le revenu aurait pu avoir un effet négatif sur la collecte. En effet, les ménages qui payaient par tiers étaient incités à épargner en début d’année. Tel n’a pas été le cas.

Bien au contraire, la décision du Gouvernement de verser de manière anticipée 60 % des réductions d’impôt à la mi-janvier a amené les ménages à en affecter une partie sur leur Livret A. Il faudra évidemment disposer du recul de plusieurs mois pour apprécier les effets de cette réforme sur le comportement des épargnants.

2019, encore une année phare pour le Livret A

Le Livret A malgré son faible rendement demeure une valeur refuge pour les épargnants français en ce début d’année. Dans les prochains mois, les ménages disposant d’importantes liquidités sur leurs comptes courants (plus de 410 milliards d’euros) devraient maintenir un niveau élevé de versement sur le Livret A. Certes, une reprise de la consommation est attendue avec l’atténuation apparente de la crise des gilets jaunes, mais ce processus devrait s’effectuer progressivement.

Philippe CREVEL