BFM Business

L’assurance vie maintient son rythme de croisière

-

- - Pixabay

Selon l’enquête du Cercle de l’Épargne/Amphitéa, en 2019, l’assurance vie est jugée intéressante par 58% des interviewés (+7 points en un an). Ce taux est de 71% chez les épargnants (+9 points en un an).

Selon la Fédération Française de l’Assurance, l’assurance vie enregistre sa troisième collecte nette consécutive avec 2,4 milliards d’euros. La collecte brute au mois de mars a été de 12,3 milliards d’euros contre 12,5 milliards d’euros en février et 12,1 milliards d’euros au mois de mars 2018. De leurs côtés, les prestations se sont élevées à 9,9 milliards d’euros contre 9,3 milliards d’euros en février (10,4 milliards d’euros en mars 2018). La collecte en unités de compte a atteint 2,8 milliards d’euros, soit moins de 23 %. Ce ratio est inférieur à la moyenne de 2018 (28 %). Les unités de compte souffrent des fluctuations enregistrées par les marchés financiers ces derniers mois. 

Depuis un an, à l’exception des unités de compte, les résultats de l’assurance vie sont assez stables. Ainsi, la collecte nette sur le premier trimestre a été de 7,9 milliards d’euros contre 7,5 milliards d’euros sur la même période en 2018. La collecte brute a été de 38,7 milliards sur les trois premiers mois en 2019 contre 37,1 milliards d’euros en 2018. Les prestations se sont élevées à 29,7 milliards d’euros contre 31,1 milliards d’euros en 2018. Toujours sur le premier trimestre, les versements sur les supports unités de compte représentent 8,7 milliards d’euros, soit 23 % des cotisations. L’encours des contrats d’assurance vie s’élève à 1 737 milliards d’euros à fin mars 2019, en progression de 3 % sur un an.

Que ce soit pour le Livret A ou pour l’assurance vie, les collectes sont depuis le début de l’année positives. Les Français mettent de l’argent de côté par précaution afin de faire face aux incertitudes de la vie quotidienne. Selon la dernière enquête du Cercle de l’Épargne/Amphitéa, 40 % des sondés épargnent avant tout par précaution.

Depuis 2018, les Français réduisent leurs dépenses d’investissement. Au 1er trimestre, la baisse a été de 0,3 % et se traduit par une contraction des mises en chantier sur l’intervalle. Les ménages privilégient, par ricochet, l’épargne financière. L’enquête de l’INSEE du mois d’avril sur le comportement des ménages signalait également que le désir d’épargner est en hausse.

Selon l’enquête du Cercle de l’Épargne/Amphitéa, en 2019, l’assurance vie est jugée intéressante par 58% des interviewés (+7 points en un an). Ce taux est de 71% chez les épargnants (+9 points en un an).

-
- © -

L’assurance vie devrait poursuivre sur sa lancée dans les prochains mois. Les Français entendent ne pas trop s’exposer à des risques financiers. Le débat sur les retraites avec en vue une réforme systémique est par nature anxiogène, ce qui conduit à renforcer l’épargne.

Philippe CREVEL