BFM Business

Yvelines: des collectifs d'habitants protestent contre le nouveau réseau de bus

-

- - -

Le nouveau réseau de bus est entré en vigueur de lundi.

À partir de ce lundi, les usagers des bus de Versailles et des communes alentours doivent s'habituer à un tout nouveau réseau: les lignes ne sont plus indiquées par des lettres mais par des chiffres, leur trajet est un peu différent, les bus sont plus fréquents avec une amplitude d'horaires élargie. 

Ce lundi matin, une quinzaine d'habitants du plateau de Chesnay, rassemblée à l'initiative des collectifs plateau Saint-Antoine et de l'avenue Dutarte, était néanmoins réunis pour protester contre cette refonte du réseau. Les deux collectifs déplorent notamment des risques pour la sécurité des écoliers dans cette zone. Le trafic y a en effet été renforcé: maintenant un bus y passe toutes les deux minutes. 

Danger pour les enfants

"C'est du danger pour nos enfants qui circulent à vélo et trottinette. Il y a une école au bout de l'avenue avec 2 000 enfants, une autre avec 1000 élèves pas loin", explique une riveraine. 

D'autres déplorent des nuisances sonores, la pollution et les modifications d'itinéraires de certaines lignes. À travers cette réorganisation, décidée il y a deux ans, Ile-de-France Mobilités voulait mieux assurer la jonction entre Versailles et les autres communes. Le projet ne tient pas ses promesses selon la porte-parole du collectif de défense du plateau du Chesnay.

"La largeur de la voie est de 7 mètres: on ne peut pas faire passer un bus dans chaque sens s'il y a des voitures garées. Ce projet est dangereux et incohérent", affirmé ainsi Marie Laure Majou, la porte-parole du collectif de défense du plateau du Chesnay.
Cyrielle Cabot