BFM Business

Veolia : les cessions de Transdev et Veolia Water sur les rails

Antoine Frérot espère trouver des soutiens pour poursuivre sa stratégie de désendettement (Photo : Reuters)

Antoine Frérot espère trouver des soutiens pour poursuivre sa stratégie de désendettement (Photo : Reuters) - -

Lors du conseil d'administration aujourd'hui, Antoine Frérot espère trouver des soutiens supplémentaires pour poursuivre sa stratégie, basée avant tout sur le retour à la rentabilité.

Désendettement. C'est le seul mot qui occupe et préoccupe le patron de Veolia. Depuis qu'il a présenté son plan stratégique, Antoine Frérot mène des négociations tous azimuts pour céder certains actifs du groupe.

Le conseil d'administration de Veolia doit décider ce jeudi s'il renouvelle un quart de ses membres. Récemment conforté à son poste, Antoine Frérot espère y trouver des soutiens supplémentaires pour entériner ces cessions.

Goldman Sachs intéressé par l'eau, Natixis par les transports

Le plus gros actif à céder, c'est la branche transport, valorisée à 3,5 milliards d'euros, Veolia en détient 50 %. Récemment, Antoine Frérot a annoncé être entré en négociations exclusives avec un candidat sérieux. On sait que Veolia a été approché par le fonds d'investissement de Natixis, en particulier sa filiale Cube Infrastructure. Sans commentaire de la part des interessés.

Autre gros morceau : la filiale britannique du groupe spécialisée dans l'eau. Un bel actif de 1,5 milliard d'euros qui intéresserait Goldman Sachs.

Si ces deux actifs sont cédés d'ici un an, Antoine Frérot aura gagné son pari : réaliser cinq milliards d'euros de cessions. Pour le moment, Veolia a fait un tiers du chemin.

Sidonie Watrigant