BFM Business

Un champion français du ferroviaire sous pavillon américain

Le sous-traitant ferroviaire français Faiveley va passer sous pavillon américain.

Le sous-traitant ferroviaire français Faiveley va passer sous pavillon américain. - IzaD KasmijaN - Flickr - CC

Faiveley Transport, un équipementier ferroviaire français, a indiqué ce lundi être entré en négociations exclusives avec l'américain Wabtec. Ce dernier a fait une offre d'1,7 milliard d'euros sur le groupe.

L'équipementier ferroviaire français Faiveley Transport a annoncé lundi être entré en négociations exclusives avec l'américain Wabtec Corporation, ce dernier ayant fait une offre ferme portant sur l'acquisition de l'ensemble de son capital, pour environ 1,7 milliard d'euros.

"Le rapprochement envisagé donnerait naissance à un des tous premiers équipementiers ferroviaires mondiaux avec un chiffre d'affaires combiné d'environ 4 milliards d'euros et permettrait de renforcer les activités de Faiveley Transport à long terme", indique Faiveley dans un communiqué de presse.

La famille continuerait d'être engagée

Le groupe précise que "Wabtec propose à l'ensemble des actionnaires de Faiveley Transport le rachat de leurs actions au prix de 100 euros par action", soit "une prime de 41% par rapport à la clôture du 24 juillet", soit 71 euros. La cotation de Faiveley Transport avait été suspendue lundi avant l'ouverture des échanges à la Bourse de Paris à la demande de la société, et reprendra mardi.

La famille Faiveley, 106 ème fortune de France selon Challenges, avec un capital estimé à 620 millions d'euros, détient aujourd'hui 52,6% des parts du groupe. Après l'opération, elle "poursuivrait son engagement de long terme dans l'industrie ferroviaire en devenant un actionnaire de référence de Wabtec et en obtenant une représentation au conseil d'administration de Wabtec", ajoute l'équipementier français.

Ainsi, "le management de Faiveley Transport piloterait, depuis le siège actuel de Gennevilliers, l'activité transit passager, devenant la première activité de l'ensemble combiné. Les activités transit du groupe élargi représenteraient le double du périmètre actuel de Faiveley Transport, soit plus de 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires, et opérerait sous la marque mondiale 'Faiveley Transport'".

Les futurs postes déjà distribués

Faiveley fait valoir en outre que "compte tenu des complémentarités des deux sociétés, le groupe élargi bénéficierait d'un portefeuille d'activités renforcé et équilibré tant en termes de segment (environ 45% de chiffres d'affaires fret et 55% transit passager) que de répartition géographique (environ 50% du chiffre d'affaires en Amérique du Nord, 30% en Europe et 20% en Asie Pacifique)".

Le projet de rapprochement est déjà bien avancé puisque les principaux postes du futur ensemble ont déjà été répartis. Le président du directoire et directeur général de Faiveley Transport, Stéphane Rambaud-Measson, deviendrait directeur général adjoint du groupe, et PDG de la nouvelle division Transit passager de Wabtec. Guillaume Bouhours, directeur financier de Faiveley Transport, deviendrait directeur financier de la division Transit passager de Wabtec, détaille encore Faiveley dans son communiqué.

Faiveley Transport a publié jeudi dernier un chiffre d'affaires en hausse de 9,6% à 259,3 millions d'euros au premier trimestre de son exercice 2015-2016, tout en confirmant ses objectifs. Le secteur de l'industrie ferroviaire est en pleine consolidation. Le constructeur français Alstom, fabricant du TGV, doit ainsi racheter l'activité ferroviaire de l'américain General Electrics, et lui céder sa partie énergie. Les deux géants chinois CNR et CSR, viennent également de fusionner.

N.G. avec AFP