BFM Business

Un aéroport dans la ville, le projet fou d’un architecte anglais

Des avions tractés sur des pistes automatisées, le projet préfigure-t-il l'aéroport de demain?

Des avions tractés sur des pistes automatisées, le projet préfigure-t-il l'aéroport de demain? - Alex Sutton

Un jeune architecte britannique a imaginé un concept d'aéroport urbain situé entre deux îles de Stockholm. Si l'idée fait saliver, elle n'est pas prête de se réaliser...

Décoller directement de Paris plutôt que de prendre un bus pour aller à Beauvais, ça vous dit ? Si ce n’est pas pour demain, ce n’est peut-être pas non plus pour jamais. C’est en tout cas ce que pense Alex Sutton, jeune diplômé de la prestigieuse école londonienne Bartlett School of Architecture. Son projet présenté lors d’un concours de design est un peu fou il faut bien l’avouer: il s’agit d’un aéroport de quasi centre-ville. Situé dans un quartier de Stockholm (entre le quartier d'Östermalm et l’île de Lidingö pour ceux qui connaissent), son projet imaginaire baptisé City Airport/Airport City envisage un avenir où l’aviation commerciale serait intégrée aux villes plutôt que d’être reléguée de plus en plus loin en périphérie.

"Le transport aérien va doubler d’ici 2030 et va continuer à croître de façon exponentielle dans le futur, explique le jeune architecte. Il faut donc pour satisfaire cette demande inventer de nouvelles façons de prendre l’avion."

Et la sienne est pour le moins iconoclaste. Son aéroport urbain se situerait ainsi dans un nouveau quartier de Stockholm un peu périphérique tout de même (l’équivalent du bois de Vincennes à Paris pour faire court). Il propose un système de pistes automatisées et surélevées sur lesquelles les avions seraient tractés. Ainsi les moteurs resteraient éteints en dehors des phases de décollage et d’atterrissage afin de réduire le bruit et les émissions.

-
- © -

Les passagers seraient conduits directement aux avions par un système de cabines sur rails baptisé PRT (Personal Rapid Transit). Avant d’y pénétrer ils déposeraient leurs bagages dans un kiosque à la station PRT en validant leur accès avec le smartphone. Il n’y aurait plus de comptoir d’enregistrement à proprement parler.

Pas avant 2050?

Un projet séduisant qui se heurte cependant aux technologies actuelles de motorisation thermique. Malgré les aménagements prévus pour réduire le bruit, un tel aéroport serait en l’état actuel inenvisageable. Ce dont le jeune architecte a parfaitement conscience. "Cet aéroport ne sera possible que lorsque la technologie permettra aux avions de décoller en zone urbaine." Comprendre lorsque les avions voleront à l’électrique. Ce qui n’est pas prévu avant 2050 selon Airbus qui a fait voler un modèle prototype au-dessus de la Manche la semaine dernière.

-
- © Alex Sutton
-
- © Alex Sutton
-
- © Alex Sutton
-
- © Alex Sutton
Frédéric Bianchi