BFM Business

Thales remporte un contrat prometteur au Brésil

Thales a frappé un grand coup en remportant ce contrat.

Thales a frappé un grand coup en remportant ce contrat. - -

Le groupe d'aérospatial, associé à l'Italien Finmeccanica, a remporté, ce mardi 13 août, un contrat estimé à 300 millions d'euros, pour construire le prochain satellite de télécommunications brésilien. Ce qui lui ouvre également les portes de l'ensemble du marché du pays.

Thales fabriquera le prochain satellite de télécommunications brésilien. Remporté au nez et à la barbe de l'Américain Loral et du Japonais Mitsubishi Electric. Ce contrat est estimé à 300 millions d'euros. Il annonce un partenariat à long terme pour Thales et son partenaire, l'Italien Finmeccanica sur un marché porteur.

Car derrière ce contrat, c'est l'ensemble du marché spatial brésilien qui est en jeu. Pas moins de 12 satellites de météorologie, d'observation et de télécommunications. Des engins à usage dual, c'est-à-dire utilisés à la fois pour le civil et par les militaires. Un marché estimé à environ 6 milliards d'euros sur les 10 prochaines années.

Un contrat qui profitera aussi à Astrium

Pour faire la différence avec leurs concurrents, la filiale de Thales spécialisée dans la fabrication de satellites (Thales Alenia Space) et Finmeccanica ont accepté de vastes transferts de technologie.

Autrement dit, un certain nombre des engins seront conçus à terme directement au Brésil. Ce marché est de bon augure pour un autre industriel européen. C'est effectivement la fusée Ariane d'Astrium qui se charge de mettre en orbite les satellites de Thales.

Mathieu Sevin