BFM Business

SNCF: les discussions se feront avec Borne, assure le gouvernement

Benjamin Griveaux a apporté son soutien à Elisabeth Borne.

Benjamin Griveaux a apporté son soutien à Elisabeth Borne. - BFMTV

L'exécutif a refusé d'accéder à la demande des syndicats, qui souhaitaient négocier directement avec le Premier ministre.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a opposé vendredi une fin de non recevoir à la demande de l'intersyndicale de la SNCF de négocier avec Edouard Philippe, affirmant que "les discussions se feront" avec la ministre Elisabeth Borne.

"On ne choisit pas son interlocuteur, le meilleur moyen pour discuter ça n'est pas de quitter la table et de claquer la porte", a déclaré Benjamin Griveaux lors du compte-rendu du Conseil des ministres. "C'est en s'asseyant autour de la table qu'on arrive à avancer et les discussions se feront avec Mme Elisabeth Borne, ministre des Transports en charge du dossier".

Entamées début mars, les discussions entre les partenaires sociaux et le gouvernement doivent se terminer fin avril. "C'est à quelques jours de la fin des concertations que l'intersyndicale souhaite choisir l'interlocuteur et en changer alors que des choses ont été actées, que des discussions ont pu se faire en avançant sur les modalités d'ouverture à la concurrence, sur le fameux sac à dos social", a regretté Benjamin Griveaux.

Y.D. avec AFP