BFM Business

SNCF : des cartes de fidélité très profitables... pour l'entreprise

Avec ses nouvelles cartes, la SNCF compte vendre plus de places en première, gagner de nouveau clients et augmenter sa fréquentation

Avec ses nouvelles cartes, la SNCF compte vendre plus de places en première, gagner de nouveau clients et augmenter sa fréquentation - -

L'entreprise lance ce lundi 24 septembre cinq nouvelles cartes de réductions bénéfiant aussi bien aux enfants qu'aux retraités. Une opération particulièrement rentable pour la SNCF.

Avec la remise à plat de son offre de fidélité, la SNCF veut conquérir de nouveaux clients. La compagnie ferroviaire française a détaillé ce lundi sa nouvelle gamme de carte de réduction, avec cinq offres nouvelles où réaménagées.

Officiellement, il s'agit d'aider les Français à traverser la crise. Mais l'opération devrait aussi permettre à l'entreprise d'augmenter considérablement son trafic, son niveau de fidélisation, donc sa clientèle. Et ainsi anticiper une éventuelle baisse de fréquentation.

Le groupe de Guillaume Pepy compte faire passer de 3 à 6 millions le nombre de détenteurs de titre de fidélité. A 50 euros l'exemplaire, la seule vente de ces cartes assurera à l'entreprise un joli revenu, de 300 millions d’euros supplémentaires.

Libérer des places en seconde classe

Mais l’enjeu le plus important pour l'entreprise est la possibilité de réorganiser la composition de ses trains. Comme les détenteurs de cartes vont bénéficier de tarifs avantageux, ils devraient en grande majorité s'orienter vers la première classe.

Dernier avantage de ces cartes pour la SNCF : leur usage permet de libérer des places en seconde, donc d’augmenter le volume de billets vendus, en particulier ceux à petit prix. Avec en ligne de mire, un objectif : capter de nouveaux clients parmi les passagers qui, jusqu'à présent, préféraient prendre la voiture ou l’avion.

Mathieu Sevin et Nina Godart