BFM Business

SNCF : des billets de train seront vendus par les buralistes

Les buralistes pourront vendre des billets de TER ou de TGV.

Les buralistes pourront vendre des billets de TER ou de TGV. - Fabien1309 - WikimediaCommons

Dans cinq régions françaises, les buralistes pourront désormais vendre des billets de TER ou de TGV. La SNCF, qui a supprimé de nombreux guichets dans les petites gares, veut multiplier les canaux de distribution.

Plutôt qu’en gare, on pourra désormais se rendre dans un bureau de tabac. Dans plusieurs régions françaises, avant la fin de l’été, des buralistes pourront vendre des billets de train, ont annoncé lundi la SNCF et la Confédération des buralistes.

Via un nouvel outil de vente, constitué d'une application sur smartphone ou tablette et d'une imprimante, ces derniers vendront des billets de TER et de TGV, qui sortiront sous forme de ticket de caisse avec un QR code, et seront rémunérés à la commission. L’échange et le remboursement ne seront néanmoins pas pris en charge.

Pour compléter la vente par internet et par téléphone, et au moment où de nombreux guichets sont supprimés dans les petites gares, la SNCF veut multiplier les canaux de distribution. D’autant que l'allongement des files d'attente aux guichets des grandes gares a conduit la semaine dernière le groupe et la ministre des Transports à promettre des renforts. Cinq « régions test » sont concernées par cette première phase qui doit « identifier les besoins des territoires et les buralistes intéressés » : Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est, Normandie, Pays-de-la-Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur.

« Commerce de proximité »

« Il y a beaucoup de bureaux de tabac, on vend de moins en moins de cigarettes, on pourrait vendre autre chose et les billets de TER c'est une vraie bonne idée », avait avancé en février le patron de la SNCF Guillaume Pepy. Rappelons que chaque jour, 10 millions de Français se rendent dans les 24 500 bureaux de tabac.

« Aujourd'hui, 96% des voyageurs qui utilisent un TER partent d'une gare où il y a une solution de vente, un guichet, un automate ou les deux. Il en reste 4%. Et même si la vente en ligne galope, nous voulons une solution pour chacun », a-t-il observé lundi.

Pour la SNCF, les 24.500 bureaux de tabac « incarnent le commerce de proximité », avec des horaires très étendus et une forte présence sur le terrain. « Notre objectif est clair : aller chercher les Français là où ils sont et faciliter l'achat de billets », a déclaré le directeur général des TER Frank Lacroix. Par ailleurs, le groupe public expérimente aussi la vente de billets avec des tournées de guichets mobiles s'arrêtant dans les petites gares et sur les marchés, et travaille aussi avec La Poste, les commerçants et les collectivités locales pour diversifier ses canaux de distribution.

Avec ces derniers, la SNCF entend conquérir plus de 200.000 voyageurs quotidiens supplémentaires d’ici à 2025 dans les TER.

La rédaction