BFM Business

Sapin: "PSA a besoin de la Deutsche Qualität"

Michel Sapin a indiqué que Paris et Berlin étaient sur la même longueur d'ondes.

Michel Sapin a indiqué que Paris et Berlin étaient sur la même longueur d'ondes. - Eric Piermont - AFP

En compagnie de son homologue allemande, le ministre de l'Économie a indiqué les souhaits du gouvernement français en vue du rachat d'Opel par PSA. Les deux constructeurs devraient rester autonomes.

Alors qu'un mariage entre Opel et PSA se profile, les gouvernements français et allemand voient d'un bon oeil ce rapprochement. C'est dans ce contexte que Michel Sapin a évoqué jeudi une "identité totale de vues" entre Paris et Berlin, lors d'une conférence de presse commune à Bercy avec son homologue allemande Brigitte Zypries.

Cette dernière y a notamment souligné que la priorité de l'Allemagne était le maintien des sites de production et centres de R&D d'Opel. "Il y a accord sur le fait que la marque Opel soit conservée de manière autonome, il est important qu'Opel reste Opel, que l'entreprise soit rachetée de manière globale et unie par PSA", a-t-elle également déclaré.

"Opel doit être préservée en tant que telle"

À ses côtés, Michel Sapin a dit avoir "les mêmes préoccupations" que son homologue "sur l'emploi et les sites". "Il y a une identité totale de vues pour dire que cette opération doit être bénéfique pour nos deux pays", a-t-il assuré.

"C'est l'intérêt de PSA que l'autonomie de cette marque importante Opel soit pleinement préservée parce que c'est un des attraits pour PSA de cette opération".

"PSA a besoin de la Deutsche Qualität et cette Deustsche Qualität, c'est Opel. Et Opel doit être préservée en tant que telle avec ses spécificités, son management et ses centres de recherche, ce qui n'empêche pas la mise en oeuvre de synergies", a-t-il ajouté.

Michel Sapin a aussi estimé que PSA et General Motors avaient intérêt à conclure rapidement mais sans précipitation et en respectant une information suffisante des syndicats.

Y.D. avec agences