BFM Business

S&P dégrade d'un cran la note de PSA

S&P rappelle que PSA a vu ses parts de marché reculer en Europe, en 2013.

S&P rappelle que PSA a vu ses parts de marché reculer en Europe, en 2013. - -

L'agence de notation a abaissé la note de crédit du constructeur automobile à B+, ce vendredi 21 février. Selon S&P, l'augmentation de capital récemment annoncée par le groupe sera "graduellement compensée par la consommation de cash" de l'entreprise.

La transformation de PSA ne convainc pas Standard and Poor's (S&P). L'agence de notation a annoncé, ce vendredi 21 février, qu'elle abaissait d'un cran la note de crédit du constructeur à B+, contre BB- auparavant.

"La dégradation reflète nos anticipations actuelles qui prévoient que le groupe ne parviendra pas à revenir à l'équilibre opérationnel en termes de flux de trésorerie nette après investissement dans les deux prochaines années", écrit l'agence qui ajoute que "les bénéfices de sa division automobile seront inférieurs à notre précédente prévision".

S&P tablait, pour la division automobile de PSA, sur un retour aux profits opérationnels pour 2015. Elle pense désormais que le groupe mettra une ou deux années supplémentaires pour y arriver, en raison d'une lente reprise en 2015-2016 due au faible nombre de nouveautés qui seront lancées.

L'agence rappelle, dans son communiqué, que les parts de marché de PSA ont, en 2013, décliné, passant en Europe de 12,7% en 2012 à 11,9%, et que le taux d'occupation de ses usines est passé de 75% à 72%, ce qui s'explique toutefois par la fermeture du site d'Aulnay. Elle note par ailleurs que PSA ne génère pas de profits significatifs en dehors de l'Europe, même si elle adresse un bon point à l'entreprise concernant sa présence en Chine.

PSA Finance également dégradée

S&P voit "des effets positifs" dans l'augmentation de capital de 3 milliards d'euros qu'a annoncé le groupe mercredi, avec l'arrivée de l'Etat et de Dongfeng en tant que nouveaux actionnaires de référence aux côtés de la famille Peugeot. Mais elle considère que l'amélioration ne sera vraiment sensible qu'après 2015 et qu'elle "sera graduellement compensée par la consommation de cash".

S&P assortit la note de PSA d'une perspective stable ce qui signifie qu'elle n'envisage pas d'abaisser la note du groupe dans les 6 à 12 mois.

Par ricochet, l'agence a également abaissé la note de crédit de Banque PSA Finance , filiale bancaire du constructeur automobile, qui passe de BB+ à BB, jugeant que le projet avec Santander, qui prévoit de créer d'ici à deux ans une coentreprise détenue à parts égales par les deux groupes, n'aura pas d'incidence sur la notation à court terme. Elle évoque également "de nombreuses incertitudes" entourant le projet.

J.M.