BFM Business

Renault va recruter 240 salariés en CDI pour son usine de Sandouville

L'usine Renault de Sandouville est affectée à la production de véhicules utilitaires.

L'usine Renault de Sandouville est affectée à la production de véhicules utilitaires. - Charly Triballeau - AFP

Située en Seine-Maritime et dédiée à la production de véhicules utilitaires, l'usine de Sandouville fait face à un manque de main d'oeuvre.

Renault recrute. "Cette nouvelle vague de recrutement fait suite aux 405 embauches CDI d'ores et déjà réalisées, portant à 645 le nombre de nouveaux collaborateurs sur le site" de Sandouville depuis juillet 2015, a annoncé la marque au losange dans un communiqué. Ces embauches, annoncées au comité d'entreprise, résultent d'engagements pris lors de la signature de l'accord "Renault France-CAP 2020" le 13 janvier dernier, avec la CFDT, la CFE-CGC et FO, de recruter 3.600 personnes en France entre 2017 et 2019, dont 1.800 en 2017, selon la direction. 

Les 240 CDI "concernent majoritairement des agents de fabrication, mais aussi des fonctions de conducteurs d'installations, de techniciens ainsi que de managers de fabrication", selon le communiqué. "Ils s'adresseront aussi bien à des jeunes diplômés qu'à des profils expérimentés, avec des diplômes allant du niveau CAP, BAC Pro ou BTS à BAC+5", précise la direction.

Des véhicules haut de gamme à la production d'utilitaires 

Parmi ces recrutements, certains s'adresseront à des intérimaires non diplômés, à travers une formation donnant accès à un certificat de qualification professionnelle de niveau 5 reconnu par la Métallurgie, le CQPM (Certificat de Qualification Professionnelle de la Métallurgie).

L'usine, qui produisait auparavant des modèles haut de gamme de la firme, a été reconvertie ces dernières années en usine de production de véhicules utilitaires, dont le modèle phare de Renault, le Trafic. D'autres fourgons sur base Trafic y sont assemblés tels que des modèles de GM, Fiat et Nissan. En 2016, le site de Sandouville a produit 121.500 fourgons légers, 30% de plus qu'en 2015. En France, Trafic demeure leader avec une part de marché de 33%. Selon la direction, 20% du marché européen de fourgons légers est produit à Sandouville.

A.M. avec AFP